Publié dans Société

Rangaina Andranovelona - Le propriétaire de l’Espace Lambert attaqué

Publié le dimanche, 02 décembre 2018

L'échange de tirs  en relation avec un malentendu et survenu dans la nuit du jeudi entre une patrouille de gendarmes et une équipe de la Police, suscite encore beaucoup de questions mais aussi de vive crainte.  Récemment, la Gendarmerie est sortie de son silence et précise que le propriétaire de l'Espace Lambert et sa famille furent attaqués par des bandits. Les victimes furent délestées de la somme de 8 millions d'ariary. « Mais les gendarmes alertés par le fokonolona et qui étaient intervenus au secours des victimes, furent accueillis par des tirs nourris », déplore-t-on du côté de la Gendarmerie. La version de la Police diffère légèrement de celle de la Gendarmerie.   Dans une explication fournie par cette première, la Police a également reçu une alerte pour attaque de bandits à Rangaina. 5 policiers encadrés par le commissaire  central adjoint (Cca) se sont donc dépechés sur les lieux. Là, le véhicule de la Police a croisé la route à une Starex grise dans laquelle ont voyagé 4 inconnus. La Police a alors immobilisé la Starex et a fouillé l'intérieur. C'était de cette manière qu'elle découvre la possession par les occupants du véhicule d'un fusil de chasse câlibre 12 et d'un pistolet automatique. Du coup, les policiers ont dû immobiliser la Starex et ses passagers près d'une zone boisée en attendant que les éléments de l'unité spéciale d'intervention appelés en renforts n'arrivent à leur tour.


« Entretemps, le portable de l'un des passagers n'a cessé de sonner. C'était le numéro d'un officier de gendarmerie d'une Commune des environs, des appels que les policiers  se trouvant sur place n'ont daigné à répondre. Ce qui a contraint le Cca à adopter ses dispositifs de sécurité en faisant embusquer ses éléments des deux côtés de la chaussée », explique cette source de la Police. Peu après, un taxi-be a surgi tout feu éteint pour se diriger près du dispositif de la Police. Selon toujours cette source, le Cca a sommé le chauffeur de s'arrêter mais il est loin d'obtempérer. Ce qui a obligé la Police à faire des tirs de sommation, auxquels les occupants du véhicule ont répliqué par des rafales. « Au bout du duel d'artillerie, les passagers du taxi-be ont clamé qu'ils sont des gendarmes et cela a mis un terme aux coups de feu », explique-t-elle encore. Au final, les policiers, qui n'auraient pas su que les passagers de la Starex ont été les victimes des bandits, ont constaté qu'elles avaient leurs permis de port d'armes en bonne et due forme.
Franck Roland

Fil infos

  • Restitution des îles malagasy l'océan Indien - L'Etat lance la mobilisation nationale
  • Confrontation de listes électorales - Le TIM se trompe de porte
  • Ambovombe Androy - Un candidat attaque la CENI
  • Haute Cour de Justice - Dix dossiers transmis à l’Assemblée nationale
  • Assainissement de la liste électorale - Une affaire de tout un chacun
  • Tension politique et santé publique - Mialy Rajoelina apporte fraîcheur et assurance
  • Parti HVM - Plus de raison d'être
  • Naina Andriantsitohaina - Acta non verba
  • Nantenaina Rakotonirina - Un maire rassembleur
  • Défaite du TIM dans la Capitale - Autopsie d’une débâcle annoncée

La Une

Editorial

  • Impunité parlementaire ?
    Les députés ont adopté, en séance plénière, une résolution pour la libération de leurs pairs Hasimpirenena Rasolomampionona, élu à Fandriana et Raveloson Ludovic élu à Mahabo, incarcérés pour des affaires qui les concernent personnellement. Suite à la recommandation de la Commission permanente chargée de l'examen des demandes de suspension de la détention, des mesures privatives et restrictives de liberté ou de la poursuite d'un député présidée par Rakotomalala Lucien, député élu à Morombe, les députés ont pris la résolution de libérer les deux élus. Le Bureau permanent est chargé de le transmettre à qui de droit. A charge pour le Gouvernement et la Justice de prendre leurs dispositions. Evidemment, le comportement pour le moins corporatiste crée des vagues.  

A bout portant

AutoDiff