Publié dans Société

Hôpital Joseph Raseta de Befelatanana - 7 naissances au Jour de l’an

Publié le mardi, 01 janvier 2019

Ils sont nés le 1er janvier 2019. En plus de fêter la nouvelle année, plusieurs parents ont célébré la naissance de leurs nouveau-nés hier dans des établissements sanitaires. Après les  douze coups de minuit, notamment le 1er janvier 2019 à partir du 2 heures du matin jusqu’à 8h 10, 7 bébés dont 4 petites filles ont vu le jour et ont été inscrits dans le registre de l’Hôpital Joseph Raseta de Befelatanana (HJRB). Par rapport à l’année dernière, le nombre de mères  de famille ayant accouché le Jour de l’an a augmenté, particulièrement dans cet hôpital public.

A 3 heures et 5 minutes du matin, Razafindratahiana Haingo Sorona a donné naissance à son premier enfant. Il s’agit de Randriamanantena Fy Miangaly, une petite fille qui pèse 2 kg 900 à sa naissance. « Comme je suis sage-femme, je souhaite que plus tard ma fille travaille également dans le domaine médical pour qu’elle puisse aider ses pairs », avoue la nouvelle maman, heureuse d’accoucher lors de ce Nouvel an. Accompagnée de sa famille, elle est arrivée dans cet établissement au début de la soirée du 31 décembre. Déjà préparée mentalement et physiquement à la mettre au monde, elle n’a pas rencontré de difficulté à accoucher par voie basse sa princesse. « Déjà, la date prévue d’accouchement ou DPA tombe à pic », poursuit-elle. De l’autre côté de sa chambre d’hôpital se trouve Anjara Mahasoa, un petit garçon qui figure parmi les premiers bébés de l’année. C’est le deuxième enfant de Ramanantsoa Solofoniaina et de Rakotosolofo Mialisoa. Heureuse d’accueillir son enfant, la mère est restée longtemps à admirer le petit être qui vient de faire son entrée dans sa famille.

K.R.

Fil infos

  • Ravalomanana en défenseur de l’opposition - Mémoire courte, mea culpa ou hypocrisie ?
  • Alana Cutland - Le corps toujours à la morgue de l’HJRA
  • Titre de chef de l’opposition - Insistance gênante de Marc Ravalomanana
  • Gendarmerie Sofia vs Gendarmerie Alaotra-Mangoro - Casse-tête chinois sur l’affaire des 450 zébus
  • Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !
  • Hery Vaovaon’i Madagasikara - Un petit tour et puis s’en va
  • Ambohimangakely - Un Sprinter volé à deux doigts d’un démontage…
  • Session extraordinaire du Parlement - Accent mis sur les intérêts nationaux
  • Scandales de détournement - Quid des anciens ministres impliqués ?
  • Toamasina - Quand une rumeur provoque une mini-émeute

La Une

Editorial

  • Enfin, du changement !
    Le verdict est tombé ! Le pouvoir sous la direction de Rajoelina Andry Nirina abrogea, ce mercredi 14 août 2019, en Conseil des ministres le décret n°2017-096 du 26 avril 2017 portant nomination du directeur général de la Compagnie nationale Jiro sy Rano Malagasy (JIRAMA) Olivier Jaomiary. Nommé il y a deux ans et quatre mois de cela, le 26 avril 2017, sous le régime HVM, Jaomiary Olivier n’a pas réussi à convaincre ni le pouvoir en place, issu de la dernière élection, ni l’opinion publique notamment les usagers. Un moment, se croyant être indéboulonnable de son poste, au-dessus de toute tentative de limogeage, le désormais ex-DG de la JIRAMA finit par se faire rattraper en raison de son incompétence à redresser la Compagnie, mission principale qu’on lui avait confiée.

A bout portant

AutoDiff