Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Société

Ankazobe - 1 mort et plusieurs blessés dans l’embardée d’un Sprinter

Publié le mercredi, 02 janvier 2019

A nouveau, un accident de minibus a fait des victimes hier vers les premières heures de la matinée, à 8 km d’Ankazobe sur la RN4. Un minibus Sprinter reliant la Capitale et Antsiranana y a fait une embardée, faisant ainsi un mort et au moins 7 blessés graves, selon un bilan provisoire. La même information d’ajouter qu’une jeune passagère a perdu la vie dans cet accident. La victime aurait été tuée sur le coup, selon cette information.

L’accident est survenu sur une voie escarpée laquelle s’ajoute un problème technique ayant fait perdre le contrôle du véhicule pour le conducteur. Du coup, le minibus, qui se trouvait ainsi en pleine descente, s’était dévié de sa trajectoire avant qu’il ne bascule finalement sur le côté. Outre donc les victimes, les dégâts matériels imputables au grave choc, sont très importants. Les bagages ont péri tandis que le véhicule lui-même a terriblement souffert du choc.

L’accident d’hier matin, quoiqu’il fût sanglant, fut sans doute le moins grave que tous les précédents. Il y a deux ans, 3 maîtres FRAM de Mandritsara ont péri tandis que 22 autres furent blessés lorsque le minicar qui les a transportés a également terminé sa course folle dans une embardée. Les victimes devaient rejoindre Mandritsara après avoir assisté à la cérémonie de remise de leur contrat de travail au Palais des sports et de la culture à Mahamasina, le vendredi 15 septembre dernier.

L’an dernier, une paroissienne de l’EKAR Mahitsy a également succombé des suites de ses blessures lorsque l’autocar dans laquelle elle a voyagé, elle et ses coreligionnaires, a fini dans un ravin à Manankazo. Les victimes allaient participer à la Journée mondiale de la jeunesse (JMJ) à Mahajanga. Enfin, est-il encore nécessaire de rappeler la tragédie de l’autocar ou « Boeing », lequel a basculé en faisant plusieurs tonneaux dans un ravin, causant ainsi une dizaine de morts et davantage de blessés, exactement près de Manankazo, encore il y a quelques années.

F. Roland

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff