Publié dans Société

Ankazobe - 1 mort et plusieurs blessés dans l’embardée d’un Sprinter

Publié le mercredi, 02 janvier 2019

A nouveau, un accident de minibus a fait des victimes hier vers les premières heures de la matinée, à 8 km d’Ankazobe sur la RN4. Un minibus Sprinter reliant la Capitale et Antsiranana y a fait une embardée, faisant ainsi un mort et au moins 7 blessés graves, selon un bilan provisoire. La même information d’ajouter qu’une jeune passagère a perdu la vie dans cet accident. La victime aurait été tuée sur le coup, selon cette information.

L’accident est survenu sur une voie escarpée laquelle s’ajoute un problème technique ayant fait perdre le contrôle du véhicule pour le conducteur. Du coup, le minibus, qui se trouvait ainsi en pleine descente, s’était dévié de sa trajectoire avant qu’il ne bascule finalement sur le côté. Outre donc les victimes, les dégâts matériels imputables au grave choc, sont très importants. Les bagages ont péri tandis que le véhicule lui-même a terriblement souffert du choc.

L’accident d’hier matin, quoiqu’il fût sanglant, fut sans doute le moins grave que tous les précédents. Il y a deux ans, 3 maîtres FRAM de Mandritsara ont péri tandis que 22 autres furent blessés lorsque le minicar qui les a transportés a également terminé sa course folle dans une embardée. Les victimes devaient rejoindre Mandritsara après avoir assisté à la cérémonie de remise de leur contrat de travail au Palais des sports et de la culture à Mahamasina, le vendredi 15 septembre dernier.

L’an dernier, une paroissienne de l’EKAR Mahitsy a également succombé des suites de ses blessures lorsque l’autocar dans laquelle elle a voyagé, elle et ses coreligionnaires, a fini dans un ravin à Manankazo. Les victimes allaient participer à la Journée mondiale de la jeunesse (JMJ) à Mahajanga. Enfin, est-il encore nécessaire de rappeler la tragédie de l’autocar ou « Boeing », lequel a basculé en faisant plusieurs tonneaux dans un ravin, causant ainsi une dizaine de morts et davantage de blessés, exactement près de Manankazo, encore il y a quelques années.

F. Roland

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md

La Une

Editorial

  • Vaine polémique !
    Faux débat. Fausse piste de discussion. Vraies-fausses peaux de banane par ici. Rumeurs fantaisistes par-là. Et on se moque du vrai débat. On omet les choses sérieuses et les vraies priorités. Or, la situation apocalyptique au fond de laquelle le pays se trouve coincé exige la recherche urgente d'une issue. Loin d'être un banal palliatif, l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM) se positionne en vrai remède très efficace et à … effet immédiat.

A bout portant

AutoDiff