Publié dans Société

Société Telesourcia - Salaires impayés, les employés en grève

Publié le mercredi, 09 janvier 2019

Un mouvement des travailleurs pour accueillir la nouvelle année 2019. Si la majorité des Malagasy ont dépensé plus que d’habitude durant les fêtes, des centaines de personnes œuvrant pour une société privée dans la Capitale n’ont pas encore reçu leur paie des derniers mois de l’année 2018. Effectivement, plus de 200 opérateurs anglophones de la société spécialisée en externalisation des processus d’affaires et call center du nom de Telesourcia, située à Ampandrana, ont tenu une manifestation depuis le début de cette année pour réclamer leur dû.

D’après l’explication d’un de ces employés grévistes, cela fait trois mois qu’ils n’ont pas perçu leur salaire. « C’était en septembre 2018 qu’on a reçu notre rémunération complète pour la dernière fois. Le mois d’octobre, le salaire a été payé partiellement. Mais en réponse à notre revendication, la Direction a réagi et nous a promis de l’allouer le 24 décembre 2018 », martèle-t-il. Au plus grand étonnement des employés qui sont venus comme convenu, seule une petite somme d’argent de 9 000 ariary leur a été attribuée. Depuis, ils n’ont jamais cessé de réclamer leur solde. Selon leurs propos, la Direction leur a informé une autre date qui est le 7 janvier dernier. Mais jusqu’à ce jour, aucune nouvelle n’a été communiquée (ndlr : hier).

« Le 3 janvier, nous sommes venus dans notre local mais des éléments des Forces de l’ordre ont bloqué l’entrée. Le lendemain, on a rejoint le bureau mais l’accès au batiment nous a été interdit », a avancé cet employé gréviste. Hier, la manifestation a pris une autre tournure. Les grévistes se sont rués vers le bâtiment de l’Inspection de travail sis à Antsahavola pour interpeller les responsables hiérarchiques. « Les responsables nous livrent une autre version des faits, à savoir un problème bancaire et une longue négociation avec la banque. Ainsi, nous ne comprenons plus rien », a fait savoir une téléopératrice présente.

K.R.

Fil infos

  • Toamasina - Le « Bazary be » théâtre d'un incendie spectaculaire
  • Lutte contre le VIH/Sida, la tuberculose et le paludisme - La Grande île obtient le soutien financier de Bill Gates
  • Gestion des affaires nationales - La société civile Rohy à côté de la plaque
  • Libéralisation fibre optique - Le ministre des Télécommunications campe sur ses positions
  • Gouvernance - Le Plan régional de Boeny appliqué à la base
  • Polémique autour du projet « Tana Masoandro » - Quand le remblayage sert l’intérêt général
  • Sahasinaka - 2 enfants tués, 34 personnes blessées dans l’embardée d’un Sprinter
  • Fuite de sujets - Le directeur de l’office sous contrôle judiciaire, un enseignant MD
  • Président Andry Rajoelina à Lyon - « Pas de développement sans système de santé efficace »
  • Culture du privilège - Le mauvais exemple de certains enseignants-chercheurs pointé du doigt

La Une

Editorial

  • Soixante-et-un ans !
    Ce jour du 14 octobre, la République Malagasy a soixante-et-un ans. En effet, le 14 octobre 1958, la République malgache est née. Une étape voulue par l'Elysée avant d'octroyer l'indépendance. Il fallait attendre deux années après (1960) pour que le Général de Gaule se décide à le faire. Le Congrès des Assemblées provinciales réuni au lycée Gallieni (Andohalo Antananarivo) approuva par 208 voix pour, zéro contre, 26 abstentions et 6 portés absents l'instauration de la République à Madagascar. Zafimahova, celui qui a présidé la séance, annonça solennellement dans un tonnerre d'applaudissements la « nouvelle » ce jour du 14 octobre 1958 à 10 h 50 tapante (source Wikipédia) tout en restant dans la grande famille de la Communauté française.  

A bout portant

AutoDiff