Publié dans Société

Antananarivo Renivohitra - Des mesures pour décongestionner la ville

Publié le mercredi, 20 février 2019

Pour remettre de l’ordre et décongestionner la ville, la Direction des transports et mobilité  urbaine  (DTMU) au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo a publié une note de service, concernant le déplacement des arrêts- bus et Terminus, ainsi que le changement d’itinéraires pour quelques lignes reliant les périphéries avec le centre- ville.Depuis le début de cette semaine, le tronçon de route, reliant Ambodifilao et Soarano est interdit aux taxis- be. Pour cela, ils doivent emprunter directement l’Avenue Andrianampoinimerina, devant le pavillon Analakely, pour rejoindre leur ancien arrêt Soarano ou Behoririka. L’arrêt-bus «  Avenue 26 juin », devant la « Super music » Analakely est supprimé pour toutes les lignes usant cette partie de route. Celles empruntant la rue Andriandahifotsy à Mandrosoa Ambohijatovo et Sadiavahy à Ambohijatovo doivent rejoindre la rue Razafindriantsoa à Analakely  et Rabezavana (Hôtel Pacifique), avant de rejoindre leur arrêt : La Haute pour la ligne 190, Fimpa pour la 164, Cotral pour la 129, Alpha pour la 196. Toutefois, leur Terminus ne change pas, sauf pour les lignes Rova 134 et Ambinitsoa 133.

Ils sont transférés à Ambofilao, rue Rabefiraisana (Helena Analakely). Pour cette dernière, les taxis- be, empruntant Tsàralalana devront prendre directement la rue Rabefiraisana. Dans le sens contraire, ils devront emprunter l’Avenue Andrianampoinimerina, devant l’hôtel de ville, Analakely avant de rejoindre l’Avenue Rainibetsimisaraka, Gare Soarano et Petite vitesse. Même itinéraire pour la ligne Soamiafara 137. Pour la coopérative Kofimami 110 et 120, Fifiami 135 et 141, et Mitsinjo 144, l’ancien arrêt Rova 134 est à leur disposition. Les coopératives Scotat / Kofimava 105, Sitraka 109, Malakia 126 et 157, Minex 127, Cta / Cts 150, Cte 153, Miratrans 161, Mirindra 163, Mihary 165, Kofianata 180, Cat 183, Mitsimbina 186, Sotra Avotra 199, Kofin 125, Soamiafara 137, quant à elles, leur arrêts sont déplacés à l’Avenue Andrianampoinimerina, devant le pavillon d’Analakely.
Outre ce changement, les polices nationales et municipales, le DMTU ainsi que l’Easy park et les sapeurs -pompiers ont procédé, depuis, hier,  à la chasse des voitures d’occasion devant l’Arcade Analakely et l’Avenue de l’indépendance à Analakely. En conséquence, 16 voitures sont immobilisées par des taquets d’arrêt, 2 autres mis en fourrière. Les Bouffes mobiles, les ateliers de décodage, les garrottes exerçants dans cette partie ont été expulsés et ont reçu des avertissements. A noter que ces derniers ne disposent pas des autorisations. Avant cette procédure, des avertissements ont été donnés aux concernés. Face au désordre qui règne dans la Capitale, la Cua ne tolère plus aucune irrégularité, avance le directeur du Dmtu. Les contrôles sont, d’ailleurs renforcés, et l’assainissement ne s’arrêtera pas là.
Recueillis par Anatra R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Visite du Président Rajoelina à Toamasina - L’excès de zèle du préfet fait jaser !
  • Nécrologie - Manandafy, le bouillant politicien n’est plus
  • Parc industriel à Moramanga - « Je ne reculerai pas pour l’intérêt de la Nation », dixit Andry Rajoelina
  • Troisième Arrondissement - Anyah brigue un second mandat de député
  • Jardin d’Antaninarenina - Vendu à des fantômes !
  • Gouvernement - Ntsay Christian Deux ministres obligés de démissionner
  • Crash d’un Boeing d’Ethiopian Airlines - Psychose à Madagascar
  • Ile Maurice - Visite diplomatique et économique du Président Andry Rajoelina
  • Jaovita Hortense Florette - « Sans la débrouillardise féminine, la population malagasy n’aurait pu vivre normalement »
  • Suspicions de détournement - Deux anciens ministres auditionnés au BIANCO

La Une

Editorial

  • Assainissement et non règlements de comptes !
    La traque des auteurs de magouilles continue et s’intensifie même. Les interceptions s’amplifient et ne font aucune distinction ni un « deux poids, deux mesures ». Tous les anciens dignitaires ayant commis des malversations (conseillers spéciaux, ministres, Dg ou autres, des opérateurs économiques, ...) passent à la trappe. Les mesures de rétorsion contre toutes les formes d’exaction portant atteinte aux intérêts supérieurs de la Nation sont diversement appréciées auprès de l’opinion et de certaine classe politique. Pour les « ennemis » du régime, en place, il ne s’agit ni moins ni plus que de vilains actes de règlements de comptes. Les principales cibles étant, pensent-ils, les anciens dignitaires du pays. Selon les commentaires véhiculés à travers certains quotidiens de la place et par réseaux sociaux interposés, la nouvelle équipe dirigée par Andry Rajoelina  s’acharne, sans ménagement, contre les membres influents de l’ancienne équipe au pouvoir, et cela, pour leur rendre la monnaie de la…

A bout portant

AutoDiff