Publié dans Société

Collaboration ENELEC-JIRAMA - Toliara devient la première ville dotée d’énergie hybride

Publié le jeudi, 07 mars 2019

Malgré l’avancement de la technologie et des techniques notamment en matière d’énergie, Madagascar figure parmi les pays qui enregistrent toujours des problèmes d’électricité. Malgré un potentiel capable de couvrir ses besoins, le pays accuse un déficit criant en matière d’accès à la lumière. La faiblesse des investissements, conjuguée à un manque d’infrastructures, aggravent la situation dans la plupart des pays d’Afrique, notamment la Grande île qui enregistre régulièrement des coupures de courant. En tout cas, les divers ministères concernés sont actuellement en train de trouver des solutions avec la société JIRAMA pour essayer d’enlever ce lourd fardeau pour les Malagasy qu’est le délestage.

Effectivement, dans un pays comme Madagascar, avoir le courant ne devrait plus être un privilège, raison pour laquelle ce problème devrait être résolu au plus vite. En effet, Tuléar est parmi les Régions qui ont connu de grands problèmes d’approvisionnement en électricité. Mais désormais, cette ville sera apparemment la première à être sauvée du fameux délestage, malgré le fait que ce phénomène petit à petit dans toutes les Régions.

44 conteneurs de panneaux solaires

Selon les informations recueillies, 44 conteneurs sont arrivés au port de Tuléar il y a maintenant quelques semaines. Il ne s’agit sûrement pas de construire des nouveaux logements pour les sans-abri mais apparemment, ces conteneurs sont remplis de panneaux solaires destinés à la production d’énergie photovoltaïque pour le compte de la ville de Toliara. Une bonne nouvelle en effet pour les habitants de la cité du soleil. La société ENELEC qui fournit l’énergie dans cette ville serait à l’origine de cette importation. Ce projet faisant suite à un accord avec la JIRAMA, consiste à déployer dans les prochaines semaines ces panneaux afin de fournir de l’énergie hybride (fioul et solaire) à la ville. Le fonctionnement d’un panneau solaire hybride est relativement simple à comprendre. Il est constitué de capteurs thermiques à haut rendement sur lesquels reposent des cellules solaires photovoltaïques. Ces dernières transforment le rayonnement solaire en électricité, tandis que les capteurs thermiques récupèrent la chaleur émise par le soleil grâce à un fluide caloporteur injecté par un échangeur ou grâce à un collecteur d’air chaud. Ceci devrait, sans aucun doute, permettre à la JIRAMA de réaliser de substantielles économies en terme de carburant et partant de là d’améliorer sa situation financière tout en permettant à la population de bénéficier d’un prix raisonnable en matière d’électricité. Ainsi, pour permettre à tous de jouir de cette nouvelle infrastructure, ces panneaux seront déployés très bientôt et rendus opérationnels rapidement, faisant ainsi de Tuléar la première ville hybridée à cette échelle de production.

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff