Publié dans Société

Equipements médicaux et de laboratoires - L'IEMédical mise sur les produits de marque

Publié le dimanche, 23 juin 2019

Fondée officiellement en 2008. La société IEMédical se spécialise dans la fabrication et la distribution d'équipements médicaux et de laboratoires. Puisque le moins cher peut devenir très cher s'il n'est pas durable, le défi de ladite société de distribution étant de fournir des produits de marque, ayant obtenu des certifications. Elle se positionne toutefois comme la référence qualité-prix. « Percher sur le marché malagasy s'avère encore difficile, avec le pullulement des produits chinois. Les petits laboratoires préfèrent par exemple acheter ces produits moins chers, sans garantie, en se référant aux moyens de leurs clients et cibles.

Les réactifs de mauvaise qualité pourraient pourtant fausser les résultats des analyses et induire en erreur le traitement des patients concernés. Raison pour laquelle notre société mise sur les produits de marque, malgré un prix plus cher. La santé requiert plus d'exigence et de professionnalisme puisque nous parlons de la vie des gens », argue  Valéria Ralimalala, responsable marketing de ladite société localisée à Alarobia Amboniloha. Outre les produits certifiés, celle-ci assure également un service technique complet, dont une formation, une garantie, un service après-vente et un contrat d'entretien aux clients. Ces derniers se composent d'organismes internationaux, cliniques, cabinets dentaires et grands hôpitaux ou encore les laboratoires et particuliers.

« Cypress Diagnostics », nouveau partenaire

Présente dans 140 pays à travers le monde. La marque  « Cypress Diagnostics » se joint à l'IEMédical pour l'approvisionnement en équipements et consommables de laboratoire, y compris les réactifs. « Cette marque belge propose des réactifs fiables puisqu'un seul test suffit pour vérifier leur efficacité. Il n'est plus nécessaire de faire plusieurs tests pour la vérification et contre-vérification. Les laboratoires pourront ainsi en tirer profit, au lieu d'acheter un test de 500 ariary nécessitant plusieurs contre-vérifications, dont plus de dépenses », explique notre interlocutrice. L'officialisation de ce nouveau partenariat, faisant suite à la célébration du 10ème anniversaire de ladite société, s'est tenue le 18 juin dernier. Une séance de formation avec son équipe interne s'est tenue dans la matinée, suivie par une réunion d'information avec les laboratoires d'analyses, sous le thème « Les outils et solutions qui vous permettent de délivrer des résultats de diagnostics clairs et précis ». D'autres partenariats sont en cours de finalisation.

Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff