Publié dans Société

Forum international de la météo - Mise en œuvre du Cadre national pour les services climatologiques

Publié le lundi, 06 juin 2016

Lutte contre le changement climatique. Madagascar met actuellement en œuvre, le Cadre national pour les services climatologiques (Cnsc). Ce dernier fait figure de politique nationale pour lutter concrètement contre le changement climatique, de plus en plus extrême à Madagascar. 

D’après les explications de Mamy Nirina Randrianarivelo, chef de service de la communication au sein de la Météo malagasy, « Il faudrait se munir d’une stratégie de communication qui impacte tous les cibles : décideurs, secteurs de développement, et le grand public ». Le réchauffement de la planète demeurant la principale cause du changement climatique, la participation des collectivités territoriales est cruciale afin de faire face efficacement aux effets néfastes de ce changement et de mettre en pratique les solutions déjà mises au point, mais également de trouver de nouvelles solutions. « Les impacts du changement climatique diffèrent selon les territoires », articule le communiqué. Le Service de la météorologie insiste sur la participation de tous les acteurs au sein de la communauté, notamment la contribution possible des collectivités territoriales pour la lutte contre le changement climatique. 

Le Cnsc sera ainsi le levier pour la réalisation de ces solutions dans la Grande Ile. Celle-ci est une déclinaison du Cmsc (Cadre mondial pour les services climatologiques). Le bureau a pour mission de « sensibiliser aux enjeux sanitaires du changement climatique, de renforcer les capacités et de coordonner les relations des services météorologiques et des experts du secteur de la santé en matière de gestion des risques ». Durant la 13e édition du Forum international de la météo et du climat (Fim) à Paris, auquel a participé Madagascar, du 28 au 30 mai dernier, Ban Ki-moon, secrétaire général de l’Onu (Organisation des Nations Unies), a insisté sur la prise de mesures pour lutter contre le changement climatique. 

Solutions d’adaptation

La 13e édition du Fim, parrainée par l’astrophysicien Hubert Reeves, a placé au cœur de ses préoccupations  « la valorisation des solutions d’adaptation ». « Il s’agira d’apporter 5 mois après la Cop21 (21e conférence des parties) des réflexions sur les enjeux climatiques dans la perspective d’aboutir à des propositions concrètes pour l’avenir », explique Mamy Nirina Randrianarivelo. 

Pour Hubert Reeves, « le Fim 2016 va contribuer à valoriser les actions les plus efficaces pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre, lequel est si dangereux pour notre bien-être d’aujourd’hui et de demain ».

Créé en 2004, ce forum international est un événement annuel international axé autour de la problématique du changement climatique qui reste un défi majeur pour l’humanité.

Tiasoa Samantha

34772 Commentaires

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle

Editorial

  • Irrécupérables !
     Pour la énième fois, en début de semaine, les étudiants de l’Université d’Ankatso étaient sortis de leurs gonds. Effectivement, ils s’émancipèrent de leur domaine, l’université, pédagogiquement parlant, pour exprimer publiquement et ouvertement leur vive colère. Il y a eu des échauffourées avec les Forces de l’ordre. En cause, le faux bond du Ministère de tutelle. Rappel des faits, le week-end dernier, à l’issue d’une houleuse réunion entre les représentants, d’une part, du Ministère de l’Enseignement Supérieur (Mesupres) et ceux des étudiants, de l’autre, relative au paiement des bourses, il a été convenu que les responsables du Mesupres afficheront, sans faute, le lundi prochain le calendrier des paiements des bourses. Rendez-vous que les gens du Ministère ont, tout simplement, raté. Et les techniciens du Mesupres se rabattent au cataclysme naturel (Ava) pour se dédouaner.

A bout portant

AutoDiff