Publié dans Société

Antsirabe - Le chanteur Omguy meurt dans un accident

Publié le lundi, 06 juin 2016

Le monde de la chanson est en deuil. Le chanteur Omguy, et non moins leader du groupe NyAinga, a perdu la vie au cours d’un accident, hier vers 12h30 à Antsirabe. Une atteinte cérébrale lui a été fatale après un long moment de coma. Rabesaiky Guillaume, son nom dans l’Etat civil, est également connu dans le milieu politique en étant député élu sous l’étique de Avi (« Asa vita no ifampitsarana »), puis conseiller de la Transition.

 

Le véhicule tout-terrain Kia qui l’a conduit a fait une sortie de route avant de faucher une rangée de pins bordant la route du côté de Tombontsoa à 10 km au nord d’Antsirabe. Le plus gros choc a frappé l'angle avant-droit là où Omguy était assis, c'est-à-dire sur la place du mort. Les quatre autres personnes qui étaient dans la même voiture, ont été indemnes.

Son chauffeur aurait évité d’entrer en collision avec un camion venu d’en face. Le mastodonte venait de dépasser un autre véhicule. « Le chauffeur du 4x4 a dû serrer un peu trop sur sa droite, là où il surplombait un ravin. Puis, il a tenté de contrebraquer, ce qui a pour effet de précipiter le choc du véhicule contre les arbres », devait rapporter l’un des rescapés du drame.

Aussitôt après, les victimes ont été évacuées à l’hôpital Flm Andranomadio d’Antsirabe où le chanteur était encore dans le coma avant de succomber un peu plus tard.

Omguy et sa troupe comptaient se produire sur scène à Manandona dans le cadre d’une tournée musicale du groupe lorsque le destin a alors choisi autrement. En hommage à son leader, le groupe a encore maintenu le spectacle avant de se rendre au chevet de son leader.

Le défunt s’est distingué dans la médiation des hostilités entre deux groupes d’étudiants issus de la Région du Boeny et celle de la Sofia, il y a quelques jours dans le campus de l’Université d’Ambondrona à Mahajanga.

Roland R.

1 Commentaire

  • Posté par Mitzi
    samedi, 25 février 2017

    Wonderful article! We will be linking to this great post on our site.
    Keep up the good writing.

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Taux de pauvreté en baisse - Un ministre paie 9 000 euros pour ses gardes du corps
  • Appel aux services d’Houcine Arfa - Le Président humilie les galonnés malgaches
  • Corruption de haut niveau - Un ex-maire roumain en fuite demande l’asile politique à Madagascar
  • Affaire Houcine Arfa - Trois tentatives de corruption de la Procureure de la République
  • Visas aux frontières - Levée de boucliers contre Ametis
  • Affaire Houcine Arfa - Les pénitentiaires demandent la libération de leurs pairs
  • Insécurité - Le propriétaire de « Kalidas » kidnappé en plein jour !
  • Décès de Léon Rajaobelina - La Présidence humiliée !
  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »

La Une

Editorial

  • « Far West » 
    « Far West », littéralement « Ouest lointain », une riche et étonnante épopée relatant les fantastiques aventures des pionniers américains. En partant de l’Est en direction de l’Ouest, ils parvenaient à atteindre, au risque de leur vie, les côtes occidentales, celles de la Californie d’aujourd’hui. Une étape importante de l’Histoire des Etats-Unis se cadrant chronologiquement dans le XIXème siècle américain. Une période idyllique où les réalisateurs américains de cinémas n’ont pas raté de se faire des fortunes avec les célèbres films « Western » (Vers l’ouest). Les « shérifs », les représentants de la loi dans leurs localités avaient dû affronter, quotidiennement, les méfaits des « desperados » en provenance du pays voisin (Mexique) qui semaient la terreur. Ces « sans foi ni loi » pénétrèrent à l’intérieur des Etats du Texas, du Nouveau-Mexique ou de la Californie et agissaient en véritables maîtres.

A bout portant

AutoDiff