Publié dans Société

Kidnapping d’Ivato - Faux papiers sur le véhicule saisi

Publié le mardi, 07 juin 2016

Cinq jours après le rapt de deux frères indiens à Ivato, les Forces de l’ordre affirment n’avoir aucune information sur eux. « On ne sait plus si les ravisseurs ont déjà contacté la famille pour demander quoi que ce soit, sachant que les proches des victimes refusent de communiquer », entend-on du côté de la Gendarmerie nationale.

Une affaire rendue compliquée par l’inexistence d’indice entre les mains des Forces de l’ordre, surtout les enquêteurs. La seule certitude, c’est que les papiers de la Renault Express abandonnée par les bandits et saisie par la Gendarmerie s’avèrent faux. Selon des informations, l’adresse inscrite sur la carte grise du véhicule n’existe même pas et les enquêteurs sont rentrés bredouilles de leur investigation. A l’heure actuelle, la recherche des otages et des auteurs du rapt est au point mort.

Pour sa part, la Police nationale a lancé un avis de recherche sur un certain Rabokona et sa femme. L’homme est connu dans le milieu du grand banditisme. Il aurait participé au braquage de la Perception principale d’Analamahitsy en avril 2014 avec à ses côtés un certain Ramiaramila. Le gang mené par le duo a volé la somme de 620 millions d’ariary. L’épouse de Rabokona, dénommée Ravaka est accusée pour sa part de complicité d’évasion.

Roland R.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff