Publié dans Sport

Football - Euro 2016 - France - Portugal, finale inédite

Publié le mardi, 12 juillet 2016

L’édition 2016 de l’Euro offre un spectacle inédit et inattendu à la finale de demain, au Stade de France. Une ultime rencontre vers le sacre pour succéder sur le trône continental la sélection Espagnole, éliminée avant l’heure par l’Italie. Le trône vacant, la France et le Portugal le convoitent afin de mettre un titre dans leur palmarès respectif.

C’est le cas notamment des Portugais qui ne sont jamais illustré dans les compétitions internationales et ce, malgré la présence des stars dans leur sélection nationale. Au temps de Figo et consorts, ils se sont toujours contentés d’une place dans le carré final et leur meilleur parcours, c’est la finale perdue face à la Grèce dans leur Euro en 2004 et organisé sur leur terre. La tâche des Portugais pour inscrire leur nom sur le Championnat d’Europe est loin d’être aisée pourtant demain.

En face, ils retrouvent demain leur bête noire à savoir la France qu’ils n’ont jamais battue en huit rencontres, amicales et officielles. Mais avec les résultats surprises qui ont jalonné l’Euro 2016, dont entre autres la qualification de l’Islande en quarts de finale, l’élimination de l’Italie, vainqueur pourtant du tenant du titre, ainsi que la première victoire de la France sur l’Allemagne en match officiel depuis 1958, une finale remportée par les Portugais n’est pas à écartée. Ils ambitionnent de briser cette fois-ci la malédiction comme les Français ont fait jeudi, face à l’Allemagne. Mais Ronaldo et consorts doivent puiser dans leurs tripes, pour priver les Bleus de leur troisième titre international. D’autant plus que les Français n’ont jamais perdu leurs finales à domicile, Euro 1984 face à l’Espagne et Mondial 98 contre le Brésil. Premier affrontement de la France et du Portugal à ce stade de la compétition, la finale s’avère ainsi inédite et inattendue, elle l’est également, étant donné le début timide des antagonistes à l’Euro 2016.

Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff