Publié dans Sport

Golf - Championnat de Madagascar - 106 golfeurs en quête de la grande première

Publié le lundi, 24 octobre 2016

Azura Golf Resort & Spa de Foulpointe accueille cette semaine, du 28 au 31 octobre, le tout premier championnat de Madagascar. A l’issue de ces trois journées de compétition, Madagascar aura ses premiers champions nationaux, et ce, dans les différentes catégories. L’inscription clôturée la semaine dernière, ils sont en tout 106 golfeurs à se lancer dans la course aux titres.

Les cinq clubs existant à Madagascar, à savoir Malaza, Nosy Be, Antsirabe, Foulpointe et Rova seront tous représentés à ce sommet national qui verra également la participation de trois autres golfeurs de l’extérieur. Le golf club du Rova, qualifié le plus grand club de Madagascar,  mérite amplement son statut en se taillant la part du lion avec 59 représentants contre 28 pour Malaza, 9 pour la ville d’Eau, 4 pour Nosy Be et 3 pour Foulpointe, le dernier né du milieu golfique malagasy. Six catégories sont retenues à cette première édition du championnat de Madagascar, en l’occurrence la catégorie Pro, Hommes, Dames, Séniors (Hommes et Dames) et Juniors.

Pour cette dernière catégorie, le championnat de Madagascar se résume à un duel explosif et très attendu entre les pensionnaires du club du Rova et ceux du golf Malaza. Il en est de même pour la catégorie Pro constituée essentiellement par des caddies. Ces derniers auront à disputer trois tours, dont deux en une seule journée comme ils l’ont demandé auprès du comité d’organisation. Le week-end dernier, les engagés à ce sommet national ont affûté leurs armes afin d’être au top au moment opportun. Un tournoi de préparation s’est déroulé, par exemple à Malaza, tandis que d’autres ont pris part à une compétition internationale.

Il s’agit de l’interclub de l’Océan Indien disputé à l’île Maurice et auquel des golfeurs malagasy du Rova club se sont engagés. Là-bas, c’est l’honneur du club et du pays qu’ils ont défendu mais une fois à Foulpointe, c’est la quête du sacre individuel. Un enjeu de taille qui annonce des duels fratricides entre les Ony Marchand, Hanitra Ratsimbazafy et Riana Raveloarison, qui faisaient partie de la délégation féminine malagasy à l’île Maurice. La catégorie masculine n’est pas également dépourvue d’intérêt tout comme celle des juniors.

A part les titres, la largesse des sponsors qui ont mis sur la table des dotations prestigieuses et inédites, pimentera encore un peu plus le championnat de Madagascar. Des billets d’avion à des destinations de rêve, des appareils électroniques de dernier cri, des séjours en hôtel de luxe, des équipements et accessoires de golf de marque constituent les primes offertes aux méritants. Un buggy Polaris est même en jeu pour le premier auteur du trou en 1 au 9 et 14.

Ce premier championnat de Madagascar s’avère ainsi l’un des événements sportifs phares du dernier week-end de ce mois.

 

Rata 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

La Une

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff