Publié dans Sport

Rallye - Championnat de Madagascar - Des nouvelles têtes sur le podium final

Publié le vendredi, 28 octobre 2016

Le championnat de Madagascar 2016 franchit, la semaine prochaine, la ligne d’arrivée finale avec la tenue de la 7ème et dernière manche. Il s’agit du rallye international de Madagascar (Rim) qui, contrairement aux trois années précédentes, ne figure plus sur le calendrier du championnat d’Afrique suite à la demande de la fédération nationale.

Déçue par le peu d’empressement des concurrents africains à disputer le Rim, qui constituait auparavant l’ultime manche du sommet continental, la fédération nationale a pris une sage décision de retirer la Grande île du calendrier. Ainsi, le Rim 2016 se résumera en une affaire de famille entre les concurrents de Madagascar.

Avant même  cette compétition qui se tiendra du 11 au 13 novembre, l’identité de l’occupant du trône national est déjà connue, à savoir Ndrianja-Fanja. Une nouvelle tête qui a obtenu avant terme le titre de championnat de Madagascar en caracolant en haut du classement général avec 270,90 points. Hors portée de ses poursuivants directs, le couple succède ainsi au duo Boom-Berthin sur le toit national. Quel que soit le déroulement du Rim, ses poursuivants  directs en l’occurrence Freddy-Yachine et Davonjy-Sandy, crédités respectivement de 183,20 et 181 points, ne sont plus en mesure de l’inquiéter.

La principale bataille à ce Rim est ainsi l’obtention du titre de dauphin et elle mettra aux prises ces concurrents qui ont, en cette saison, choisi de concourir à bord des véhicules de Monsieur tout le monde à savoir des pick-up. Une Isuzu D-Max pour Freddy et une Foton Tunland pour Davonjy. N’empêche, un troisième larron en l’occurrence Rabarijoely Yves pourrait briser le rêve de l’un des deux de monter sur le podium avec ses 139,20 points. Quoi qu’il en soit, des nouvelles têtes figureront sur le palmarès des rallyes malagasy à la saison 2016.

Si le haut du tableau semble ainsi figé, la course au titre des différentes classes demeure une compétition à part entière.

Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Corruption dans l’administration - Un maire et un géomètre sous détention provisoire
  • Destitution de Robert Mugabe - Leçon à retenir pour les Présidents amoureux !
  • Docteur honoris causa - Qui a induit en erreur Hery Rajaonarimampianina ?
  • Mauvaise gouvernance - Les Evêques dénoncent les mensonges et la démagogie en haut lieu
  • Séjour irrégulier à Madagascar - L'Etat joue avec le feu
  • Ambanja - Recrudescence de vol de vanille immature
  • Affaire « Villa Elisabeth » - Plusieurs individus auditionnés par le Bianco
  • Salon international de l'habitat - Evolution du professionnalisme des acteurs de la construction
  • Antsakabary - L'exaction policière filmée
  • Coliseum Antsonjombe - La Première dame snobe les collégiens

Editorial

  • De façon draconienne !
     Les grands pays occidentaux, au tout début de l’industrialisation et du grand boum des activités industrielles entre les 18e et 19e siècles, furent des pays d’accueil. En effet, la révolution industrielle qui exigeait pour une pleine expansion et une rentabilité rapide demandait une main-d’œuvre abondante et …moins chère. Les Etats-Unis, l’Angleterre et la France, à titre d’exemple, recevaient à bras ouverts les migrants arrivés sur leurs sols.

A bout portant

AutoDiff