Publié dans Sport

Rallye - Championnat de Madagascar - Des nouvelles têtes sur le podium final

Publié le vendredi, 28 octobre 2016

Le championnat de Madagascar 2016 franchit, la semaine prochaine, la ligne d’arrivée finale avec la tenue de la 7ème et dernière manche. Il s’agit du rallye international de Madagascar (Rim) qui, contrairement aux trois années précédentes, ne figure plus sur le calendrier du championnat d’Afrique suite à la demande de la fédération nationale.

Déçue par le peu d’empressement des concurrents africains à disputer le Rim, qui constituait auparavant l’ultime manche du sommet continental, la fédération nationale a pris une sage décision de retirer la Grande île du calendrier. Ainsi, le Rim 2016 se résumera en une affaire de famille entre les concurrents de Madagascar.

Avant même  cette compétition qui se tiendra du 11 au 13 novembre, l’identité de l’occupant du trône national est déjà connue, à savoir Ndrianja-Fanja. Une nouvelle tête qui a obtenu avant terme le titre de championnat de Madagascar en caracolant en haut du classement général avec 270,90 points. Hors portée de ses poursuivants directs, le couple succède ainsi au duo Boom-Berthin sur le toit national. Quel que soit le déroulement du Rim, ses poursuivants  directs en l’occurrence Freddy-Yachine et Davonjy-Sandy, crédités respectivement de 183,20 et 181 points, ne sont plus en mesure de l’inquiéter.

La principale bataille à ce Rim est ainsi l’obtention du titre de dauphin et elle mettra aux prises ces concurrents qui ont, en cette saison, choisi de concourir à bord des véhicules de Monsieur tout le monde à savoir des pick-up. Une Isuzu D-Max pour Freddy et une Foton Tunland pour Davonjy. N’empêche, un troisième larron en l’occurrence Rabarijoely Yves pourrait briser le rêve de l’un des deux de monter sur le podium avec ses 139,20 points. Quoi qu’il en soit, des nouvelles têtes figureront sur le palmarès des rallyes malagasy à la saison 2016.

Si le haut du tableau semble ainsi figé, la course au titre des différentes classes demeure une compétition à part entière.

Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes

Editorial

  • Quid du logement !
     Le cyclone tropical Ava frappa durement l’île d’est en ouest et laissa d’importants dégâts. Pertes en vies humaines, destructions des infrastructures de base,  cultures vivrières endommagées et demeures en désolation. En gros, un douloureux bilan.  Le cas hypothétique des habitations humaines nous attire particulièrement l’attention  dans cette colonne. A chaque fois qu’une tempête ou autre débarque, on s’empresse souvent à noter, après avoir constaté les dégâts humains, les ravages des maisons d’habitation. Des milliers de sans abris ne trouvaient où se réfugier. Il faut souligner qu’avec le travail et la nourriture, la demeure humaine ou l’abri fait partie des trois besoins basiques de l’homme. Les indicateurs de base de la pauvreté se concentrent surtout à ces trois éléments incontournables. Domaines où la plupart des dirigeants politiques, inaptes et incompétents, trébuchent. Des écueils où ils ne parviennent jamais à surmonter. La politique du logement n’existe nulle part ailleurs.

A bout portant

AutoDiff