Publié dans Sport

Sport auto - Rallye international de Madagascar - 38 concurrents sur la grille de départ

Publié le jeudi, 10 novembre 2016

La der du championnat de Madagascar 2016 provoque de l’engouement auprès des concurrents. Ils sont 38 équipages à se placer sur la grille de départ de la dernière manche du sommet national, à savoir le Rallye international de Madagascar (Rim) qui est actuellement à sa 37ème édition. Mais pour cette édition 2016 qui se déroule du 11 au 13 novembre, la compétition demeure une affaire malgacho-malagasy après que la fédération nationale ait pris la sage décision de retirer du calendrier du championnat d’Afrique le Rim.

N’empêche, la compétition est loin d’être dépourvue d’intérêt dans la mesure où quelques titres demeurent encore sur la ligne de mire de certains concurrents. Ce qui n’est pas le cas pour la plus haute marche du podium, occupée avant le terme de la saison par le couple Ndrianja-Fanja.

L’obtention de la seconde place du général figure également sur la tablette de deux équipages, à savoir Freddy-Yachine (Isuzu D-Mx) d’un côté et Davonjy-Sandy (Foton Tunland) de l’autre. Par ailleurs, la dernière manche du championnat de Madagascar est marquée par la présence de quelques têtes qui ne courent plus sur un quelconque titre, mais désirent se remettre dans le bain « de la poussière ». Citons entre autres, Mathieu-Tahina (Toyota Celica), Sitraka-Rado (Renault Clio), Bobo Jr-Antsa (Toyota Celica), Loom-Liuk (Mitsubishi Evo X), Kamikaz-Fafacop (Toyota Celica).

Sans l’ombre d’un doute, la 37ème édition du Rim constitue l’événement phare du programme sportif du week-end dans la Capitale.

 

Rata

Fil infos

  • Graves diffamations contre le Chef de l'Etat - L'immobilisme du Gouvernement fait jaser
  • Région Betsiboka - L’Etat renforce la lutte contre l’insécurité
  • Projets sociaux - Le Président Andry Rajoelina exige du concret
  • Diffamation sur internet - La France, base arrière pour des cybercriminels malagasy ?
  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs

La Une

Editorial

  • Servir et non se faire servir !
    En tant que présidente de l'Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, magistrate et députée d'Ambatofinandrahana, pour un second mandat de son état, mit le point sur le « i » dès l'entame de la mandature des nouveaux élus à Tsimbazaza. Face aux comportements qui frisent l'indélicatesse de certains élu(e)s et qui défrayent la chronique, Mme Razanamahasoa tient à préciser qu'un député en tant que représentant(e) du peuple a été élu pour servir les intérêts du « vahoaka » qu'il est censée représenter et non se faire servir comme un prince.

A bout portant

AutoDiff