Publié dans Sport

Sport auto - Rallye international de Madagascar - 38 concurrents sur la grille de départ

Publié le jeudi, 10 novembre 2016

La der du championnat de Madagascar 2016 provoque de l’engouement auprès des concurrents. Ils sont 38 équipages à se placer sur la grille de départ de la dernière manche du sommet national, à savoir le Rallye international de Madagascar (Rim) qui est actuellement à sa 37ème édition. Mais pour cette édition 2016 qui se déroule du 11 au 13 novembre, la compétition demeure une affaire malgacho-malagasy après que la fédération nationale ait pris la sage décision de retirer du calendrier du championnat d’Afrique le Rim.

N’empêche, la compétition est loin d’être dépourvue d’intérêt dans la mesure où quelques titres demeurent encore sur la ligne de mire de certains concurrents. Ce qui n’est pas le cas pour la plus haute marche du podium, occupée avant le terme de la saison par le couple Ndrianja-Fanja.

L’obtention de la seconde place du général figure également sur la tablette de deux équipages, à savoir Freddy-Yachine (Isuzu D-Mx) d’un côté et Davonjy-Sandy (Foton Tunland) de l’autre. Par ailleurs, la dernière manche du championnat de Madagascar est marquée par la présence de quelques têtes qui ne courent plus sur un quelconque titre, mais désirent se remettre dans le bain « de la poussière ». Citons entre autres, Mathieu-Tahina (Toyota Celica), Sitraka-Rado (Renault Clio), Bobo Jr-Antsa (Toyota Celica), Loom-Liuk (Mitsubishi Evo X), Kamikaz-Fafacop (Toyota Celica).

Sans l’ombre d’un doute, la 37ème édition du Rim constitue l’événement phare du programme sportif du week-end dans la Capitale.

 

Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff