Publié dans Sport

Cross Country - Championnat de Madagascar 2017 - Le sacre à Rakotondrasoa Fulgence et Razafindrafara Marie

Publié le jeudi, 09 mars 2017

Après Ambositra, c’est la ville d’Ihorombe qui a hébergé samedi l’édition 2017 du championnat de Madagascar. Un sommet national décentralisé qui a vu le sacre de Rakotondrasoa Fulgence chez les hommes et Razafindrafara Marie, côté Dames. Ces deux nouveaux champions de Madagascar ont brillé tout au long des 10 km du parcours jalonné par des fans de la course à pied.

A la compétition masculine, il n’a fallu à Fulgence Rakotondrasoa que quelques kilomètres pour délaisser ses principaux concurrents, à savoir Mampitroatse et Andriamparany Hajanirina. C’est celui-ci qui a ouvert les hostilités en se positionnant à la tête du peloton dès le départ. Un début tonitruant qui lui a coûté cher plus tard dans la mesure où Mampitroatse et Fulgence Rakotondrasoa ont attendu leur heure pour se mettre au niveau du « fuyard ». Emoussé par cette échappée solitaire, Hajanirina n’a eu que ses yeux pour contempler l’avancée de ses deux poursuivants qui, à leur tour, se sont lancés dans un mano a mano qui a retenu en haleine le public venu en masse pour assister à cette compétition organisée par la fédération nationale. Au bout d’une lutte acharnée, Fulgence Rakotondrasoa franchit en premier la ligne d’arrivée finale avec un chrono de 30 minutes 51’’7. Mampitroatse termine second à 5 secondes de son adversaire, tandis que Hajanirina prend la dernière marche du podium avec un temps de 31 minutes 15’’ 5. Un podium composé ainsi par des athlètes issus respectivement de trois ligues différentes, Vakinankaratra, Boeny et Analamanga. Avec ce sacre national, Fulgence Rakotondrasoa obtient le droit de représenter Madagascar au championnat du monde en Ouganda dont le « Cross country malagasy » effectuera son retour après 20 années d’absence. Chez les Dames, Rasoamihaotra Oliva a fait l’erreur de donner un rythme infernal à la course dès son entame. Mal lui en prit, elle s’est fait ensuite rattraper par les autres avant d’être laissée sur place. Par la suite, la course s’est résumée en un duel entre Ramiandrisoa Mbolatiana de la Cnaps et Razafindrafara Marie du 3Fans, mais c’est cette dernière qui a eu le dernier mot. Elle a couru les 10 km en 38 minutes 52’’2 contre 39 minutes 05’’4 et 42 minutes 39’’2 pour Ramiandrisoa Mbolatiana et Rasoamihaotra Oliva.
Rata

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff