Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

Football - Eliminatoires Can 2019 - 33 Barea à l’assaut de la phase finale

Publié le vendredi, 10 mars 2017

Ratisser large. C’est le maître-mot de la fédération nationale aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (Can) 2019 au Cameroun. Pour cette campagne qui débute la semaine prochaine par la double confrontation au tour préliminaire face à la sélection nationale de Sao Tomé-et-Principe, 33 éléments ont été retenus pour composer les Barea de Madagascar.

Presque tous les meilleurs joueurs de nationalité malagasy éparpillés dans les quatre coins du monde figurent sur la liste dévoilée hier par le directeur technique national (Dtn), Debon Jean François.Le contingent de la légion étrangère est composé de 15 éléments évoluant en France, Belgique, Suisse, Algérie et Egypte. L’absent de marque sur la liste reste toutefois le joueur malagasy en activité le plus capé, en l’occurrence Abel Anicet. D’après le Dtn, les conditions demandées par ce joueur de l’équipe bulgare de Ludogorest afin de porter de nouveau le maillot national ne sont pas encore dans les cordes de la fédération, entre autres l’octroi de prime et l’hébergement dans des hôtels, même pour les matchs à domicile. La demande d’Abel Anicet est certes justifiée et fondée mais comme c’est la fédération malagasy qui prend tout en charge l’équipe nationale, contrairement dans d’autres pays où l’Etat se charge entièrement des représentants de la Nation, la plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle possède. Déjà pour ce déplacement à Sao Tomé, l’association nationale doit casquer au titre de frais de transports 10 millions d’ariary par personne au départ de Madagascar et 3 millions d’ariary en partant de Paris. En faisant le compte, plus d’un demi-milliard de francs est englouti par le déplacement sans prendre en considération l’hébergement, la restauration et bien d’autres priorités. Ainsi, il est peut-être de trop de demander des primes ou autres dépenses « superflues » pour un pays dont le sport demeure le parent pauvre. A moins qu’il s’agisse de prime de qualification à la phase finale. Toutefois, selon toujours le Dtn, « Abel Anicet martèle qu’il est toujours prêt, à tout moment, d’endosser de nouveau le maillot national ». Reste à savoir quand ?
En attendant, les têtes « expatriées » bien connues des spectateurs malagasy ont répondu positivement à l’appel. Il s’agit entre autres de Faneva Ima, Andriamahitsinoro Carolus, Voavy Paulin, Ibrahim Amada, Ramanamahefa Ferdinand, Razakanantenaina Pascal… Des nouveaux noms font aussi leur apparition sur la liste de la sélection malagasy en l’occurrence Raheriharimanana Jean Stéphan (« Red Star »), Rambeloson Toavina et Rafetraniaina Albert (Ogc Nice). Mais ce dernier, à l’instar de quelques joueurs appelés, ne fera pas le déplacement à Sao Tomé-et-Principe à cause d’une vilaine blessure. 18 joueurs locaux complètent cette liste des éléments susceptibles de défendre la couleur nationale à la Can 2019. Formé en grande partie par les joueurs de la Cnaps Sport, Elgeco Plus et Fosa Juniors, ce groupe des locaux a devant lui un autre front, celui du championnat d’Afrique des Nations (Chan) 2017, une compétition de la Confédération africaine de football (Caf) réservée uniquement aux joueurs évoluant dans leur championnat national respectif.Ces 33 éléments qui vont à l’assaut de la phase finale de la Can 2019 sont entraînés par le technicien français, Nicolas Dupuis assisté par Auguste Raux.
Rata

Fil infos

  • Remaniement - Les natifs du Nord souhaitent intégrer le prochain Gouvernement
  • Premier ministre Christian Ntsay - Deux fois reconduit
  • Nouveau Gouvernement - Le nom du Premier ministre connu dans les prochaines heures
  • 60ème anniversaire du Sénat - Rivo Rakotovao, le nouvel Icare ?
  • Corruption passive et extorsion - Un inspecteur de police écope de deux ans de prison ferme
  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française

La Une

Editorial

  • Choix judicieux et responsable
    Selon la tradition républicaine, pour le respect  de la Constitution et en vertu de la démocratie, le Premier ministre Ntsay Christian a remis dans la journée du jeudi sa démission, tout le Gouvernement avec, auprès du Président de la République Rajoelina Andry Nirina qui l’a accepté dans la foulée. 24 heures après, l’Assemblée nationale, à travers la formation politique ayant obtenu le maximum des sièges, a proposé les noms du Premier ministre au locataire d’Iavoloha. Et ce dans le respect de l’article 54 de la Loi fondamentale.  Dès le lendemain, le Président de la République fait son choix en reconduisant au Palais de Mahazoarivo, Ntsay Christian. Jusque- là, le respect de l’Etat de droit marche à merveille. Un bon signe qui cautionne l’avenir meilleur, sous de bon augure ! C’est bien loin le temps où cet Art. 54 du Texte fondamental fut bafoué et violé par un régime dénué de l’éthique…

A bout portant

AutoDiff