Publié dans Sport

Rugby - Championnat national scolaire - Une grande première avec Orange

Publié le dimanche, 14 mai 2017

Pour la première fois dans l’histoire de la balle ovale à Madagascar, un championnat national scolaire sera instauré. Une grande première également pour une discipline sportive, dans la mesure où les autres se contentent du championnat scolaire organisé par le ministère de l’Education nationale. Il s’agira d’un évenement annuel qui ne concernera que quelques disciplines et dont le rugby n’en fera pas partie, alors qu’il demeure un sport populaire à Madagascar après le football.

L’oubli est corrigé avec cette initiative de l’association « Terres en Mêlées » soutenue par Orange Madagascar, premier sponsor de la balle ovale dans la Grande île.
L’évenement aura lieu cette année et concerne les élèves des U-16. Quatre tournois de qualification se dérouleront à Ambanja (du 19 au 21 mai), Fianarantsoa (du 26 au 28 mai), Toliary (du 9 au 11 juin) et Antananarivo (23 juin). La phase finale se tiendra à Antananarivo le 25 juin avec la présence des deux équipes à VII françaises et de la sélection malagasy. A cette phase finale, le vainqueur du tournoi d’Ambanja affrontera celui d’Antananarivo, tandis que l’autre affiche sera composée du vainqueur de Toliary à celui de Fianarantsoa.Pour que les jeunes se trouvent sur le même pied d’égalité et afin de mettre en place une structure technique dans les écoles, une formation des professeurs d’éducation physique et sportive (Eps) a été organisée. Ils sont 37 issus des 22 Régions à avoir bénéficié de ce stage de mise à niveau, abrité par l’Institut national de la formation professsionnelle pour le côté théorie et le stade des Makis pour la pratique. Un stage sanctionné d’un diplôme de la fédération internationale et à l’issue duquel, les stagiaires ont reçu des matériels pédagogiques concernant le rugby. La création d’une section sportive « rugby » dans leur école respective et la participation au premier championnat national scolaire s’avèrent les obligations de ces 37 professeurs d’Eps.
Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Ecole nationale de la magistrature - La Cnidh exige une annulation des examens
  • Andry Rajoelina Pas d’excuses pour Rajaonarimampianina
  • Sefafi - Les caméléons politiques au pilori !
  • Epidémie de peste - Le pire est à venir
  • Team Building gouvernemental - Mahafaly Olivier Solonandrasana tacle Rolly Mercia
  • Agence Malagasy de développement économique - Peu de réalisations concrètes
  • Team building à Mantasoa - Au bord d’un lac artificiel entouré d’énigmes
  • Energie verte - Mialy Rajoelina, leader de l'Afrique
  • Gouvernement - Un « team building » sous le signe de l’hypocrisie
  • Commune urbaine d’Antananarivo - Grosse inquiétude sur le salaire de février

La Une

Editorial

  • Mauvais augure
    Signal raté. De source bien informée, les autorités en tant que supérieurs hiérarchiques, auraient (le conditionnel est de rigueur) refusé la démission du directeur général de l’Autorité de la régulation des marchés publics (Armp), Philibert Tovoherihavana. En effet, le Dg de l’Armp, sous la pression des attaques virulentes de l’opinion à travers les réseaux sociaux et celles de la presse audio-visuelle et écrite, aurait (toujours au conditionnel) déposé auprès de madame le ministre des Finances et du Budget (Mfb) la demande qu’il soit écarté de ses fonctions. Le Mfb, Mme Vonintsalama Andriambololona, le patron, aurait apposé une fin de non-recevoir à la requête.  A notre humble niveau et si les erreurs s’avéraient exactes, nous ne pouvons que reconnaître la noblesse d’esprit du Dg incriminé. Il mettrait en avant le respect de l’éthique et de la déontologie de la responsabilité. Une charge aussi complexe que stratégique comme celle de la gestion…

A bout portant

AutoDiff