Publié dans Sport

Mercato - Njiva Rakotoharimalala - Wydad - La CNaPS ne confirme rien du tout

Publié le mercredi, 14 juin 2017

Après le succès des Barea au Soudan, le football reste au centre de l’actualité dans le pays. Et une rumeur court sur Njiva Rakotoharimalala selon laquelle celui-ci a rejoint le Wydad du Maroc. En effet, d’après les dires qui circulent sur les  réseaux sociaux, en particulier le groupe Kitra Malagasy et Diaspora Kitra, deux groupes les plus suivis des  amateurs et footeux  malgaches avec plus de 90.000 membres - c’est trois fois plus que la page de la Fédération malagasy de football - « Njiva  (huit sélections en équipe nationale avec deux buts) aurait quitté l’aéroport Ivato mardi après -midi pour rejoindre le Maroc. Il a été sollicité par ce club marocain pour rejoindre sa formation ». 

Tout en rajoutant qu’il ne fera pas partie des Barea qui disputeront le Cosafa senior du 25 juin au 7 juillet prochains. Discrets et très réservés, les dirigeants du club sembleraient  n’avoir rien décidé. Questionné sur la véracité de ce transfert, le président du club, n’a rien confirmé en  lançant juste un simple « Je ne peux rien dire.» Récemment, Njiva a effectué un test avec Montpellier, France, une équipe  qui évolue en Ligue 1. Une montagne insurmontable pour les footballeurs malgaches. En effet, Lalaina Nomenjahary, Gladison, Njiva et  beaucoup d’autre sont passés par là sans réussir le test. Toutefois, il est à rappeler que le Wydad Athletics Club (WAC) évolue en D1 et est champion du Maroc. Ce club à découvert Njiva l’année dernière lors des 16è de finale de la ligue des champions de la CAF. L’équipe dans laquelle évolue Njiva a été humiliée 5-1 au match « aller »  au Maroc et la CNaPS, puisqu’il s’agit d’elle, a battu l’équipe 2-1 à Mahajanga lors du match « retour » sur un but de Njiva et une pénalité transformée par Feno.  Tandis que l’unique but du match « aller »  était l’œuvre de Nono sur une passe décisive de Rinjala.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance
  • Régime Hvm - S’expliquer pour mieux couler !
  • Rencontre avec les Tananariviens - Manifestation des députés Tim -Mapar maintenue
  • Ramena – Antsiranana II - Abus de pouvoir d’un ancien maire
  • Conjoncture politique - Prédiction d’une semaine… « révolutionnaire » !
  • Ihanta Randriamandranto - « Non à l’anarchie, remettons de la discipline »
  • Rapport des députés du TIM et du MAPAR - Rendez-vous avec les Tananariviens ce samedi à l’Hôtel de ville
  • De Mahajanga à Vohipeno - Week-end noir de Hery Rajaonarimampianina

La Une

Editorial

  • Le mensonge d’Etat
    Richard Yung, sénateur français de « la république en marche », de passage au pays, déclarait à l’issue d’une interview qu’il avait accordée à un quotidien de la place que « la France n’a pas de candidat ». Une déclaration qui laissait évasifs et perplexes les analystes des relations existant entre la France et l’Afrique les cinquante dernières années. Certains même la qualifient de dilatoire. En fait, Mr Yung corrobore ce que le nouveau locataire de l’Elysée, Emmanuel Macron, annonçait devant les étudiants burkinabé à Ouagadougou le 28 novembre 2017 selon lequel « qu’il n’y avait pas de politique africaine de la France ».

A bout portant

AutoDiff