Publié dans Sport

Tennis - championnat d’Afrique U14 - Six malgaches en quête d’une qualification au mondial

Publié le vendredi, 16 juin 2017

Le championnat d’Afrique de tennis U14 par équipe se disputera à Tunis, capitale de la Tunisie, du 27 juin au 2  juillet prochains. Six joueurs seront en lice pour disputer leurs tickets de  qualification à cette messe continentale durant un tournoi baptisé « Grade One ».

Seuls les top20 de ce tournoi participeront du 21 au 24 juin au vrai championnat d’Afrique, qualificatif pour le mondial U14.  Madagascar  sera représenté par Fenosoa Rasendra, Lanja Rakotozandriny et Sampras Rakotondrainibe chez les garçons. Malheureusement, Toky Ranaivo, qui évolue au centre ITF de Casablanca, n’y participera pas car il passera son brevet les 19 et 20 juin. Par contre, il sera  présent  au championnat d’Afrique. Quant à Narindra Ranaivo et Mialy Ranaivo, pensionnaires du centre ITF à Nairobi, elles seront parmi la délégation chez les filles. Par ailleurs, l’équipe nationale sera coachée par Solofo Tiana Randrianaivo dit « Rapool » durant ce périple. 

La chance malgache

«  Les top 20 au classement après décompte de points du tournoi « grade One », empocheront les tickets pour disputer le titre continental, qualificatif pour le mondial en septembre prochain. Au vu de la performance de nos joueurs, les chances de qualification sont assez élevées. D’ailleurs, c’est l’objectif de notre déplacement », a lancé Stephan Rakotondrainibe, président de la Fédération malgache de  tennis, hier.  Au classement provisoire, Toky Ranaivo est 10ème tandis que Sampras  18ème, Lanja 20ème, Fenosoa 27ème, Narindra 8ème, Mialy 15ème . « Tout  est encore possible, pour Fenosoa et Lanja de rejoindre le top20 après ce tournoi. Et les autres qui sont déjà dans les meilleurs classements ne devraient avoir des problèmes pour garder leur rang », rassure Dina Razafimahatratra, directeur technique national. De son côté, l’entraineur national Solofo Tiana Ranaivo rassure que « les joueurs se sentent prêts et  bien entrainés à faire face aux tournois. Les plus forts sont les magrébins, surtout les marocains et les Egyptiens ».

Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff