Publié dans Sport

Madagascar – VIIIes Jeux de la Francophonie - Une délégation de 84 personnes

Publié le vendredi, 14 juillet 2017

Les 8èmes jeux de la francophonie, « Abidjan 2017 », débuteront le  21 juillet pour prendre fin le 30 juillet. Madagascar sera grandement  représenté avec une délégation de 84 personnes malgré la situation que vit le pays depuis 2014, l’avènement du régime HVM au pouvoir. Autrement dit, l’Etat malgache  veut démontrer aux yeux du monde entier que la triste réalité à Madagascar n’est qu’une illusion.  La délégation malgache sera présentée à la presse ce jour au palais des Sports de Mahamasina.

La délégation malgache, disent les sources, sera composée d’officiels, de sportifs, d’artistes, d’encadreurs. Au niveau du sport, expliquent-ils, la Grande île sera présente dans quatre disciplines sportives. En effet, 57 athlètes concourront  dans les disciplines sportives dont l’athlétisme, qui  sera ainsi la plus représentée avec 13 athlètes au lieu de quatorze. Le décathlonien Ali Kamé s’est désisté au dernier moment à cause de ses blessures. Le judo alignera, quant à lui, 11 combattants contre 6 pour la lutte et 2 pour le tennis de table et 29 artistes en ce qui concerne le volet culturel. La délégation malgache, devant quitter le pays ce dimanche, sera dirigée par le ministre de la Jeunesse et des Sports, Dr Jean Anicet Andriamosarisoa, qui conduira l’escouade malgache avec le ministre de la Culture, de la promotion de l’artisanat et de la sauvegarde du patrimoine, Jean Jacques Rabenirina. A rappeler que lors de la VIIème édition des Jeux de la Francophonie, Madagascar n’a été représenté que par 7 athlètes seulement.
E.F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Violences policières à Antsakabary - La vidéo remise en mains propres à la Police
  • Séjour irrégulier au pays - Expulsion confirmée des 12 Pakistanais
  • Propagande présidentielle 2018 - Départ avant l'heure de Hery Rajaonarimampianina
  • Port de Toamasina - La société Mictsl dicte sa loi
  • Corruption au Tribunal d'Anosy - Deux greffiers placés sous mandat de dépôt
  • Villa Elisabeth - Le contractant avec l'Etat, un escroc !
  • Critiques tous azimuts - Le pouvoir Rajaonarimampianina se fait tirer les oreilles
  • Moramanga - Un Français expulse 3 600 Malagasy de leurs terres
  • Lalatiana Rakotondrazafy - « Des choses illogiques dans les propos du Pm »
  • Hery Rajaonarimampianina - Un déplacement « secret » en Angola

Editorial

  • Noyautage indécent
    A la guerre comme à la guerre ! On attaque. On neutralise. Et tous les moyens sont bons. Le pouvoir en place, en position de force, ne lésine pas sur toutes les astuces pour terrasser l'adversaire, l'opposition. La presse, le quatrième pouvoir dit-on, l'une des armes les plus efficaces entre les mains des deux camps, constitue la cible idéale. Le mode opératoire, vieux comme le monde, consiste à étouffer les médias indépendants ou proches du camp d'en face.

A bout portant

AutoDiff