Publié dans Sport

Telma Coupe de Madagascar - Six clubs contraints de déclarer forfait

Publié le lundi, 31 juillet 2017

A part le FC Marius, qui a déclaré forfait à domicile à Fianarantsoa face au FC Impôt Atsimo Andrefana, les autres clubs ont plus d’excuses pour ne pas participer à la compétition pour des raisons géographiques. A l’instar du Fosa Junior, la formation de Boeny a préféré rester à Mahajanga pour disputer la coupe des Elites au lieu d’aller chercher une calvaire vu la route impraticable,  non accessible qu’en voiture tout terrain, reliant Soanierana Ivongo-Maroantsetra pour affronter une équipe de 2ème division, à savoir le FC Iarivo en tour préliminaire de la Telma Coupe de Madagascar. 

Une compétition open co-organisée par la Fédération Malagasy de football (FMF) et Telma Madagascar, le sponsor numéro un du football malgache.
Même cas pour l’UJSF Fils Eléphant, une piètre formation de Fort-Dauphin, pour un match prévu à Vangaindrano contre le club local TMT. Il faut au moins traverser dix fleuves par bac ou faire pas moins de 1100km de route afin de rejoindre Vangaindrano pour l’équipe de Fort-Dauphin.  Pour le reste des équipes, l’on peut évoquer le manque des moyens financiers pour assurer les déplacements. Talenta Akadamia de Toamasina a également préféré rester chez lui au lieu d’aller affronter  le 3FB Ambatondrazaka dans son jardin.  Quant à l’As Chroma Alaotra Mangoro, elle a désisté face à Mi20 pour une rencontre programmée à Antananarivo.
A noter parmi les faits marquants de ce tour préliminaire, la victoire écrasante de l’Uscafoot à Mahajanga (7-1) devant ACMA Boeny au stade Rabemananjara.  Le FC Réseau Fort  Vatovavy Fito Vinany, quant à lui, était à la merci du Zanakala FC en s’inclinant (10 à 1) à Fianarantsoa.  Le match opposant le FC Zoara Livaak (Vakinankaratra) au FC Corbot (Haute Matsiatra) n'a pas pu se terminer jusqu'à la fin pour cause d'obscurité dans le stade, ce dimanche à Antsirabe. En effet, les deux équipes se sont quittées sur le score nul et vierge (0-0) durant les 120 minutes, et il a fallu attendre ce lundi pour départager les deux équipes par les tirs au but.
Demain mercredi  2 août, le CFFA Analamanga versus CosPN Boeny en découdront à Antananarivo et Varatraza Antsohihy contre Enac Boeny s’affronteront à Antsohihy et ce, comptant pour la dernière affiche du tour préliminaire et le tableau des 32è de finale, prévues  au 06 août, sera connu. Les 23 clubs les mieux classés parmi les 105 équipes inscrites pour cette édition entreront en lice.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff