Publié dans Sport

Omnisports- 8e Jeux de la Francophonie - La honte pour Madagascar

Publié le mardi, 01 août 2017

La 8e édition des Jeux de la Francophonie s’est achevée dimanche à Abidjan (Côte d’Ivoire) après avoir fait vibrer des milliers de participants dans le domaine sportif et culturel issus d’une cinquantaine de pays. Madagascar  fait partie de ces nations qui ont envoyé leurs représentants à cette manifestation quadriennale de la grande famille francophone.Pour une grande première dans l’histoire de la Francophonie, la présidence est assurée par un Malagasy en l’occurrence le Président Hery Rajaonarimampianina qui, de ce statut, était présent à l’ouverture officielle de la 8e édition des Jeux de la Francophonie. Il est ainsi le premier Président de Madagascar qui a vécu un tel honneur en terre étrangère. Le mandat de Rajaonarimampianina à la tête de la Francophonie coïncide ainsi avec la tenue de cette manifestation culturo-sportif, lieu de rencontres et d’échanges des jeunes  partageant la langue de Molière.


En dépit de ce grand honneur inédit pour Madagascar, les dirigeants du pays n’ont pas su saisir la chance pour faire briller leurs jeunes à cette édition 2017. Une présence quantitative des Malagasy  à Abidjan aurait été la meilleure manière de manifester la reconnaissance de Hery Rajaonarimampianina à ses homologues francophones et notamment africains de l’avoir élu comme patriarche de la famille. Cela ne fut pas pourtant le cas dans la mesure où les responsables malagasy ont fait impasse sur la participation des sportifs malagasy de deux disciplines phares à savoir le football et le basketball. Alors que ces disciplines sont les plus entreprenantes, à part le rugby, en participant chaque année à des rencontres internationales ou d’en organiser au pays. L’Etat n’a pas, une fois de plus, considéré les efforts des dirigeants du football et du basketball en n’inscrivant pas leur nom dès le départ. Et pourtant, les sportifs malagasy de ces disciplines auraient été sûrement qualifiés à ces Jeux de la Francophonie au lieu et à la place des Mauriciens qui ont pris les places vacantes de la zone. L’argument avancé pour expliquer cette absence absurde de Madagascar dans ces disciplines collectives serait l’éternelle insuffisance financière ou plutôt la restriction budgétaire. En plus de cette présence limitée de Madagascar dans le domaine sportif, ses représentants sont loin d’être de qualité. Non pas que les athlètes sélectionnés ou qualifiés ne sont pas à la hauteur mais c’est leur préparation qui laisse à désirer, une habitude de la partie malagasy d’ailleurs. N’empêche, beaucoup d’observateurs sportifs croyaient que le Gouvernement ferait le maximum afin d’honorer la présence du chef de l’Etat à la présidence de la Francophonie. Il n’en fut rien, le légendaire « moramora » ainsi que l’inconscience de l’enjeu ont pris le dessus. Une préparation à la légère pour ne pas dire le strict minimum au programme. Il n’est pas étonnant que les résultats sportifs à cette édition frisent le ridicule pour la Grande île. Quelques athlètes, dont le nombre peut être compté des doigts d’une seule main,  sont parvenus tout de même à sauver les meubles et l’honneur de tout un pays.
 Heureusement que la mauvaise organisation du départ aux derniers Jeux des îles de l’océan Indien ne s’est plus cette fois-ci reproduite. Sinon, on aurait bu le calice de la honte jusqu’à la lie…
Rata

1 Commentaire

  • Posté par paula
    lundi, 07 août 2017

    témoignage sur un marabout serieux
    Bonjour le BENIN étant reconnus comme le pays du vodoun très puissant; il est un GRAND MARABOUT .
    voici ses contacte Téléphone; +229 94667997 whatsapp +229 62532338
    Avez-vous un problème de mariage?
    Avez-vous des problèmes avec la justice?
    Avez-vous des problèmes avec votre patron?
    Vous vous sentez menacer par votre entourage?
    Vous gaspillez de l'argent sans faire de réalisation?
    Vous avez des problèmes pour accoucher?
    Vous avez des problèmes pour être enceinte?
    Vous vous posez des questions sur les fausses couches?
    Vous voudriez connaitre votre avenir?
    Vous ne satisfassiez pas votre conjointe….
    Voudriez-vous que la chance vous sourire aux jeux et au boulot ?
    Votre patron vient de vous renvoyez du boulot…
    Votre copain (e ) vient de vous quittez.
    Vous ne vous sentez pas aimez pas les autres ?
    Vous cherchez un bon boulot..
    Une seule adresse : Veuillez le contacter +229 94667997 ou whatsapp +229 62532338 par email: bokononamandji@gmail.com
    https://www.facebook.com/Bokonon-amandji-1514174532207865/

    Rapporter

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • « China-Africa Investment Forum » à Marrakech - Andry Rajoelina au rendez – vous des décideurs
  • Politique étrangère du régime Rajaonarimampianina - Au ras des pâquerettes !
  • Gouvernement - Mamy Ratovomalala pressenti ministre
  • Trafic de bois de rose - Un colonel et un ex-chef de District déférés devant la Chaîne pénale
  • Ressources minières - Madagascar, premier exportateur mondial de saphir
  • Assaut de la prison d’Ikongo - Condamnation unanime des magistrats et des pénitentiaires
  • Pension de retraite pour les parlementaires - Bottée en touche par l’Exécutif
  • Féculerie de Marovitsika Moramanga - Vive tension autour des terrains agricoles
  • Affaire de Claudine Razaimamonjy - Un ancien responsable des marchés publics en prison
  • Refus d’une décision de justice - 800 personnes prennent d’assaut la prison d’Ikongo

Editorial

  • Canular !
     Et la farce continue. De mascarade en mascarade, les hommes du pouvoir mènent en bateau les 25 millions de Malagasy. Des numéros, très maladroitement interprétés, au lieu d’égayer la galerie, offusquent. La comédie vire à la pitrerie. La sauce mayonnaise tourne. C’est raté ! Iavoloha, mordicus et contre vents et marées,  persiste et signe de sa volonté à tripoter la Constitution. Ayant butté à une fin de non recevoir de la part des partenaires nationaux soutenus par la Communauté, les dirigeants aux cravates bleues ne désarment point. Pour contourner la chose, ils sont en train de mettre sur pied une nouvelle tactique. En effet, Iavoloha passe le relais aux parlementaires patentés au pouvoir. Les députés et sénateurs  proches du régime cogitent un plan machiavélique en vue de « toucher » à la Loi fondamentale. 

A bout portant

AutoDiff