Publié dans Sport

Basketball – Coupe des clubs champions - La Coupe d’Afrique comme enjeu

Publié le mardi, 12 septembre 2017

La Fmbb et Telma Madagascar organiseront la Cccoi (Coupe des clubs champions de l’océan Indien) à Antananarivo du 23 septembre au 1er octobre. Cette joute se disputera entre les meilleures équipes hommes et dames  de la zone 7.  Elle servira de qualificative pour la 32e Coupe d’Afrique des clubs champions (Cacc) cette année.  Les deux vainqueurs de chaque catégorie hommes et dames représenteront ainsi la zone 7 pour le sommet continental. « C’est la troisième fois  que Madagascar abrite une telle compétition (Cccoi) avec le soutien de la  Fmbb et la présence de Telma comme sponsor officiel. Celle de cette année ne sera pas des moindres. Telma fera tout son possible pour que l’évènement soit un succès », lance Rova Ranaivoson.


15 équipes ont déjà confirmé leur engagement tandis que la ligue réunionnaise de basketball, un peu déçue de la dernière édition n’a pas donné  de nouvelles. L’île Mayotte sera représentée par quatre clubs. Il s’agit du Basketball club  de M’tsapéré (Bcm) hommes et femmes ; du Tonic club omnisport de Mamoudzou (Tco) et Golden Forces Chiconi Dames. L’île Maurice sera, quant à elle,  représentée par l’équipe masculine de Real basketball club tandis que Les Comores par Usoni Basket (hommes) et Les Seychelles par trois formations dont deux masculines, à savoir Beauvallon Heat de Danz Kely et Ronald, deux stars du basket malagasy et Premium Cobra de Danz Be, un autre expatrié malagasy. Chez les dames, les Seychelles seront représentés par B.Challenge. Pour Madagascar en tant  que pays hôte, la Fmmb alignera trois équipes masculines dont la Gnbc, le Cospn, l’Ascut et trois féminines composée de Fandrefiala, Mb2All et Tafima.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff