Publié dans Sport

Basketball – Coupe des clubs champions - La Coupe d’Afrique comme enjeu

Publié le mardi, 12 septembre 2017

La Fmbb et Telma Madagascar organiseront la Cccoi (Coupe des clubs champions de l’océan Indien) à Antananarivo du 23 septembre au 1er octobre. Cette joute se disputera entre les meilleures équipes hommes et dames  de la zone 7.  Elle servira de qualificative pour la 32e Coupe d’Afrique des clubs champions (Cacc) cette année.  Les deux vainqueurs de chaque catégorie hommes et dames représenteront ainsi la zone 7 pour le sommet continental. « C’est la troisième fois  que Madagascar abrite une telle compétition (Cccoi) avec le soutien de la  Fmbb et la présence de Telma comme sponsor officiel. Celle de cette année ne sera pas des moindres. Telma fera tout son possible pour que l’évènement soit un succès », lance Rova Ranaivoson.


15 équipes ont déjà confirmé leur engagement tandis que la ligue réunionnaise de basketball, un peu déçue de la dernière édition n’a pas donné  de nouvelles. L’île Mayotte sera représentée par quatre clubs. Il s’agit du Basketball club  de M’tsapéré (Bcm) hommes et femmes ; du Tonic club omnisport de Mamoudzou (Tco) et Golden Forces Chiconi Dames. L’île Maurice sera, quant à elle,  représentée par l’équipe masculine de Real basketball club tandis que Les Comores par Usoni Basket (hommes) et Les Seychelles par trois formations dont deux masculines, à savoir Beauvallon Heat de Danz Kely et Ronald, deux stars du basket malagasy et Premium Cobra de Danz Be, un autre expatrié malagasy. Chez les dames, les Seychelles seront représentés par B.Challenge. Pour Madagascar en tant  que pays hôte, la Fmmb alignera trois équipes masculines dont la Gnbc, le Cospn, l’Ascut et trois féminines composée de Fandrefiala, Mb2All et Tafima.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes
  • Journée d'assainissement - Initiative louable mais…
  • Marc Ravalomanana - « Rajaonarimampianina manque de personnalité et d’autorité »
  • Affaire 7 février - Marc Ravalomanana encourt une arrestation
  • Reconnaissance pour la gestion de la peste - La grosse blague de l’Oms
  • Dégâts du cyclone Ava - L’inertie et l’incompétence du régime mises à nu

Editorial

  • A quand ?
     Les choses commencent à bouger ailleurs. Les séismes du changement ébranlent les anciennes habitudes de certains pays.  En Arabie Saoudite, premier producteur mondial du brut (pétrole), un pays longtemps réputé d’être hermétiquement fermé à toute influence étrangère, notamment de l’Occident, commence à ouvrir, bien que timidement, les portes et enclenche des changements notables.  Entre autres, les femmes saoudiennes, depuis toujours ignorées, retrouvent, peu à peu considérés, leurs droits les plus élémentaires. Désormais, elles peuvent entrer au stade et voir des matches ; elles peuvent conduire, etc… En outre, le roi Salmane affiche sa détermination de moraliser la vie publique, surtout, dans les rangs de la famille royale. Personne « n’est plus » au-dessus de la loi.

A bout portant

AutoDiff