Publié dans Sport

Boxe chinoise Lei-Tai – Mondiaux 2017 Et de huit pour Christian Randriamalaza

Publié le lundi, 30 octobre 2017

Une bonne nouvelle pour le sport malgache. Sûrement s’inscrira dans les annales du sport malgache. Sans adversaire à sa taille, le septuple champion du monde en boxe chinoise lei-tai des moins de 75 kg, Jean Christian Randriamalaza a remporté son huitième titre mondial de son histoire lors des championnats du monde du monde unifiés ou WTKA Pro 2017, disputés à Carrera, Italie du 25 au 29 octobre derniers. Le Malgache confirme donc sa suprématie dans sa discipline d’arts martiaux et sport de combat. Ce rendez-vous planétaire, qui a attiré 5000 combattants issus de 107 pays, se clôt en apothéose.

Malgré tout, il a su défendre son statut de favori en parvenant finaliste des deux disciplines, kick Full et de Lei Tai. Chaque combat se disputait en 3 rounds de trois minutes. Trop fort pour ses adversaires, Jean Claude Randriamalaza a mis tous ses adversaires du ring durant les deux finales  K.O technique. Dans la finale de l’épreuve de Lei Tai, il a battu l’Ukrainien kostantinov en 2 minutes 20 secondes de combat de par ko technique. Lors de la finale Kick Full, il a dominé l’Iranien, Santarcangelo seulement en une minute et 50 secondes de combat, toujours de par ko technique. Le Malgache est monté 3 fois sur le podium : Champion du monde Lei Tai -75kg, Champion du monde Kick Full -75kg et Ceinture mondiale.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff