Publié dans Sport

Football -Telma Coupe de Madagascar - Cosfa et Fosa Junior en finale

Publié le dimanche, 05 novembre 2017

Un duel au sommet Cosfa Analamanga versus Fosa Junior Boeny sera  à l’affiche de la finale du Telma Coupe de Madagascar. La foule de Mahajanga était en liesse dans le stade Alexandre Rabemananjara après la qualification de son équipe face au Rts Jet Mada Itasy. Une qualification un peu tardive car il a fallu attendre la seconde période pour les Fosa avant de trouver le chemin des filets. Dax et ses camarades ont validé leur ticket pour la finale après avoir éliminé  leurs adversaires (2-0) lors d’une demi-finale âprement disputée hier à Mahajanga. Après une première période fébrile, Jean Yves ouvre le score à la 69e mn avant que Dax double la mise deux minutes après, c’est-à-dire à la 71e minute de jeu. La fatigue a pesé trop lourde pour le Jet Mada.

Tsiry et consorts n’ont pas pu réduire le score jusqu’au bout malgré les tentatives de but stérile depuis le début du match. Fosa Junior remporte haut la main le match devant un stade plein à craquer.  A Fianarantsoa, l’international Jeannot Voambola dit Nôno est l’homme du match. Il  a propulsé le Cosfa en finale de la Coupe de Madagascar pour la première fois après 19ans. Il a mis l’As Adema à genou sur un score de 3 buts à 2 hier au stade d’Ampasambazaha Fianarantsoa. Avec des défenseurs trop énervés et   inefficaces dans les marquages, l’attaquant des militaires profite de cette faille pour donner  l’avantage à son équipe.  Le militaire a pris sous son contrôle l’équipe de l’aéroport sur un triplé de Nôno. Il a ouvert le score à la 14e minute sur un exploit individuel. Les deux équipes se sont quittées sur le score de 1-0 à la pause. Neuf minutes après le retour des vestiaires (54e), l’ancien attaquant de la Cnaps Sport donne plus d’avantage au militaire (2-0) au score sur le tableau. Seule équipe  en course pour un doublé, dans la ligue des champions et la Coupe, le Cosfa semble motivé plus que jamais. Ne serait- ce que pour un titre. Nôno , insaisissable, marque son troisième but à la 64e mn. L’As Adema prend cette série de but comme une douche froide et tente par tous les moyens de réduire le score. Mais c’était trop tard pour l’As Adema. 

  Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Présidence de la République La crise de confiance étalée au grand jour
  • Affaire Houcine Arfa - « Que le Bianco se saisisse des dénonciations ! »
  • Perception de droit de visa par Ametis - Un détournement de deniers publics
  • Calendrier des élections- Un suspense inquiétant
  • Trafic de personnes vers la Chine - Une fille malgache vendue à 24 millions d’ariary
  • Hery Rajaonarimampianina - Miser beaucoup sur l’énergie
  • Visas aux frontières - Piraterie publique-privée sur les 200 milliards de recette annuelle
  • Voyage en France - Marc Ravalomanana libre comme l’air !
  • Toamasina - Narson Rafidimanana refait surface
  • Investissement en 2018 - Madagascar au fond des abîmes

Editorial

  • Quid du logement !
     Le cyclone tropical Ava frappa durement l’île d’est en ouest et laissa d’importants dégâts. Pertes en vies humaines, destructions des infrastructures de base,  cultures vivrières endommagées et demeures en désolation. En gros, un douloureux bilan.  Le cas hypothétique des habitations humaines nous attire particulièrement l’attention  dans cette colonne. A chaque fois qu’une tempête ou autre débarque, on s’empresse souvent à noter, après avoir constaté les dégâts humains, les ravages des maisons d’habitation. Des milliers de sans abris ne trouvaient où se réfugier. Il faut souligner qu’avec le travail et la nourriture, la demeure humaine ou l’abri fait partie des trois besoins basiques de l’homme. Les indicateurs de base de la pauvreté se concentrent surtout à ces trois éléments incontournables. Domaines où la plupart des dirigeants politiques, inaptes et incompétents, trébuchent. Des écueils où ils ne parviennent jamais à surmonter. La politique du logement n’existe nulle part ailleurs.

A bout portant

AutoDiff