Publié dans Sport

Trail- Cercle trail malagasy - Vers la reconversion d’une fédération

Publié le mardi, 28 novembre 2017

Sous l’égide de la Fédération malagasy d’athlétisme (Fma), des athlètes trailers se sont regroupés au sein du Cercle trail malagasy (Ctm). Ils sont 22 athlètes avec 10 dirigeants au sein de ce groupement, dirigé par José Rasolojaona. Parmi ces athlètes il y a les vainqueurs de l’Ultra trail des ô plateaux (Utop) figure emblématique du trail malagasy si on ne cite que Prosper Randriasaoalaza, Clarisse Rasoarizay et Denis vainqueur de l’Utop 2014. Une demande de reconversion d’une fédération indépendante et à part entière comme la Fma a été envoyée à l’Iaaf (International association athlecs fédération) par le Ctm.

La structure du trail au sein de la Fma est illégale car plusieurs étapes ont été brûlées depuis le premier championnat de Madagascar de la discipline en 2013 », dénonce José Rasoloarijaona, président du commission national auprès de l’Iau (International association ultra-runners) une branche de l’Iaaf chargée d’organiser les championnats du monde du trail. Il est également l’initiateur du trail auprès de la Fma après avoir occupé le poste de secrétaire général de l’Utop pendant 2ans. « Mon plan d’action comprend deux volets. D’une part, une assise nationale dirigée par un expert international et  de l’autre des formations techniques et structure fédérale avant d’organiser un championnat qui n’ont d’ailleurs jamais été validées par les dirigeants de l’athlétisme. Ce qui m’a poussé a démissionné en décembre 2013 six mois après la présentation du plan d’action au siège de la Fma.  Pour le numéro un de l’athlétisme à Madagascar, sa réponse est sans détour. « Le trail est une discipline au sein de l’Iaaf donc le trail appartient à la fédération malagasy de l’athlétisme. Par ailleurs José Rasoloarijaona est démissionnaire vis-à-vis de la Fma ». 

Elias F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina contre l’insécurité - L’arrêt de l’exportation bovine en perspective
  • Région Menabe - La mafia des bois précieux fait parler d’elle
  • Atteinte à la sûreté intérieure de l'Etat - Pety Rakotoniaina de nouveau en prison
  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup

La Une

Editorial

  • HVM, que reste-t-il ?
    Alors que toutes les formations politiques, du moins celles dignes de leur stature, resserrent les rangs pour affronter la course en vue de la magistrature suprême, le parti du Président démissionnaire Hery Rajaonarimampianina s’effrite. Le parti au pouvoir va en ordre dispersé.  Les démissions se succèdent. Une défection cache une autre ! A ce rythme, le parti présidentiel, une formation politique, sûre de sa puissance, à  l’époque, et qui défiait avec un certain orgueil et d’une fierté, mal placée, les autres serait d’ici peu une carcasse d’ossements, sans âme, ni corps,  l’ombre de lui-même ! Les « départs définitifs » se poursuivent. Et la liste n’est pas exhaustive !

A bout portant

AutoDiff