Publié dans Sport

Trail- Cercle trail malagasy - Vers la reconversion d’une fédération

Publié le mardi, 28 novembre 2017

Sous l’égide de la Fédération malagasy d’athlétisme (Fma), des athlètes trailers se sont regroupés au sein du Cercle trail malagasy (Ctm). Ils sont 22 athlètes avec 10 dirigeants au sein de ce groupement, dirigé par José Rasolojaona. Parmi ces athlètes il y a les vainqueurs de l’Ultra trail des ô plateaux (Utop) figure emblématique du trail malagasy si on ne cite que Prosper Randriasaoalaza, Clarisse Rasoarizay et Denis vainqueur de l’Utop 2014. Une demande de reconversion d’une fédération indépendante et à part entière comme la Fma a été envoyée à l’Iaaf (International association athlecs fédération) par le Ctm.

La structure du trail au sein de la Fma est illégale car plusieurs étapes ont été brûlées depuis le premier championnat de Madagascar de la discipline en 2013 », dénonce José Rasoloarijaona, président du commission national auprès de l’Iau (International association ultra-runners) une branche de l’Iaaf chargée d’organiser les championnats du monde du trail. Il est également l’initiateur du trail auprès de la Fma après avoir occupé le poste de secrétaire général de l’Utop pendant 2ans. « Mon plan d’action comprend deux volets. D’une part, une assise nationale dirigée par un expert international et  de l’autre des formations techniques et structure fédérale avant d’organiser un championnat qui n’ont d’ailleurs jamais été validées par les dirigeants de l’athlétisme. Ce qui m’a poussé a démissionné en décembre 2013 six mois après la présentation du plan d’action au siège de la Fma.  Pour le numéro un de l’athlétisme à Madagascar, sa réponse est sans détour. « Le trail est une discipline au sein de l’Iaaf donc le trail appartient à la fédération malagasy de l’athlétisme. Par ailleurs José Rasoloarijaona est démissionnaire vis-à-vis de la Fma ». 

Elias F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff