Publié dans Sport

XVIIe marathon international de Tana - Et de trois pour Jean de la Croix

Publié le lundi, 04 décembre 2017

Jean de la Croix Rakotomalala vient de remporter haut les mains son troisième titre du XVIIe marathon international de Tanà (Mit ), couru hier dans la Capitale devant le Kenyan et l'Ethiopien qui se sont battus tous seuls face à la meute malagasy. Chez les dames, les Kenyanes ont dicté leur loi.

Jean de la Croix Rakotomalala seul au monde à l'arrivée de la course hier pour une nouvelle victoire après 2013 et 2015. Il a bouclé les 42, 195 km en 2h 32 mn 57 s. Après avoir dominé les 38km de la course, le Kenyan Kiprono Langat et l'Ethiopien Mengiste Benyam ont fini par céder à 4km de l'arrivée laissant l'avantage à Jean de la Croix. Quant à l'Ethiopien Mengiste Benyam , il a pris le chemin de Kiprono Langat qui a quitté un peu tôt la course au 22e km de l'arrivée. Laissant Jean de la Croix seul vers l'arrivée. Après l'abandon des coureurs invités de l'évènement, Hajanirina Andrimparany du Club omnisport des forces armées (2h 33 mn 22 s) et Hobilalaina Andrianirina (2 h 33 mn 49 s) complètent le podium.
« C'est bien de ravir de nouveau le titre malgré le mauvais temps . Je m'y attendais déjà dès l'abandon du Kenyan», s'explose le champion. L'occasion pour lui de terminer en beauté la saison avec la somme de deux millions d'ariary promise au vainqueur.
Dans la course féminine, les athlètes malagasy se sont contentés de la troisième place par le biais de Landinirina Ratinarisoa du Club omnisport de la police nationale (Cospn). Elle a scratché un chrono de 3h 26 mn 27 s à l'arrivée. C'est la Kenyane Lagat Jebichi Sally qui est allée sur la plus haute marche du podium avec un meilleur temps de 3h 04 mn 29 devant sa compatriote, Abeje Asnakech créditée de 3h 12 mn 48 s.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar
  • Hery Rasoamaromaka convoqué à la Brigade spéciale - La machine de la répression en marche
  • Dépôt du mémoire en défense - Erreur de calcul monumentale de la Présidence !
  • Grande manifestation des 73 députés - Déballages, carnaval, spectacle au programme ce jour
  • Administrateurs-civils de Madagascar - La coupe est pleine
  • Déchéance - Le Président a sciemment bloqué la mise en place de la HCJ

Editorial

  • Qu’elle se fâche !
    Un quotidien de la place, proche du régime, titrait à la Une de son journal ce week-end dernier « L’Union africaine se fâche ». Ce média faisait longtemps référence, journalistiquement parlant, dans le pays. Mais depuis que son patron fit allégeance au grand manitou du pouvoir en place, il va à contre-sens du vent qui souffle à travers tout le pays, en ce moment, et change son fusil d’épaule. Petite parenthèse !   Après avoir pris acte des rapports des émissaires dépêchés dans la Grande île, le président de la Commission de l’Organisation de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, aurait tapé sur la table. En fait, devant l’échec sans appel de la médiation initiée par l’Organisation continentale dirigée sur place par le diplomate algérien Ramtane Lamamra, l’envoyé spécial, en coordination avec Joaquim Chissano, de la SADC et d’Abdoulaye Bathily de l’ONU, l’Union africaine (UA) se fâche. Elle déplore, dit-on, l’« intransigeance » des parties concernées. Vu…

A bout portant

AutoDiff