Publié dans Sport

Football - Confédération Africaine - Madagascar à l’honneur

Publié le vendredi, 02 février 2018

« Ahmad c’est un compatriote et la fierté de tout un peuple », s’exclamait Eusébia, la fille de notre Jaojoby national, à la clôture du dîner de gala de la Confédération Africaine de football (Caf) dont elle a eu l’honneur d’animer avec le Malien Salif Keita, légende de la musique africaine. A eux deux, ils ont transporté les prestigieux invités de la Caf dont le président de la Fifa, Gianni Infantino, et la Sg, Fatma Samoura, dans leur musique respective à cette soirée mémorable pour plus d’un malagasy.

C’est en effet durant cette soirée que Ahmad, président de la Caf, a été honoré par l’instance suprême du ballon rond mondial à travers les diverses récompenses. L’ex président de la fédération malagasy a été adoubé par le département de la lutte contre la corruption sportive de la Fifa à qui il a octroyé le titre d’ambassadeur  de l’intégrité sportive. Un statut qui n’a pas été choisi par pur hasard, tenait à rappeler le responsable de la Fifa, mais venant de ses actions en seulement une année après sa prise de fonction à la présidence de la Caf. « Une grande  famille du football africain est née au lendemain de votre élection Ahmad. Vous êtes en train d’écrire la nouvelle page de la Caf comme vous l’avez souhaité d’ailleurs durant votre campagne », affirme ce haut responsable de la Fifa avant de s’adresser aux 54 présidents de fédération africaine. Il leur a rassuré dans la foulée que : « la Confédération Africaine est désormais crédible grâce  à une gestion transparente de l’équipe actuelle dirigée par le président Ahmad ».
Un an à la tête de la Caf, Ahmad marque son empreinte et trouve ses marques dans la cour des grands. Une prouesse qui fait la fierté des malagasy présents au Maroc à l’image de quelques étudiants invités à ce dîner de gala. A noter également la présence massive des compatriotes du président de la Caf à cette 40e assemblée générale de la Caf, une première sous l’ère de Ahmad. Il s’agit entre autres des membres du comité exécutif de la fédération nationale dirigé par le président par intérim Doda Andriamiasasoa, le staff du bureau de la Caf à Madagascar avec à sa tête le directeur Stanislas Rakotomalala, les proches de Ahmad à la présidence de la Caf en l’occurrence Lomitsy Ludovic, conseiller juridique et Loic, assistant du président,  ainsi que de simples invités dont Hery Rasoamaromaka, candidat à la présidence de la Fmf et des journalistes de la Grande île.
Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Election présidentielle - Narson Rafidimanana et 150 maires séduits par le programme de Rajoelina
  • Déstabilisation et manœuvres de coup d'Etat - Des mains étrangères au cœur des soupçons
  • Conseil du Fampihavanana Malagasy - Perte de crédibilité confirmée !
  • Permis et carte grise biométriques - Accusés, levez-vous !
  • Antoko Repoblikanina - Le dernier- né des partis politiques à Madagascar
  • Mbola Rajaonah, le pestiféré - Sur les traces de Claudine Razaimamonjy
  • Trafic de bois précieux au Vakinankaratra - Deux femmes proches de Rajaonarimampianina dans le coup
  • Ex-ministre Andriamosarisoa Anicet - Détournement de 517 millions d'ariary via TAFITA
  • Contrat de pêche avec les Chinois - Quand l'économie bleue vire à la connerie des bleus HVM…
  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat

La Une

Editorial

  • Valeurs immuables
    Une armée de personnalités, des élus ou des intellectuels, des dirigeants politiques ou de Sociétés civiles, toute une plateforme de formations politiques ou d'associations, de simples citoyens, bref des personnalités célèbres dans leurs domaines respectifs se rangent publiquement du côté de Andry Nirina Rajoelina (ANR) et se disent prêts à faire aboutir cette bataille pour la magistrature suprême du pays. Le candidat n° 13, président de l'Initiative pour l'émergence de Madagascar (IEM), présenté à l'origine par le TGV/MAPAR est crédité d'un large soutien auprès d'une gamme de sensibilités nationales voire internationales.

A bout portant

AutoDiff