Publié dans Sport

Volleyball - Cccoi Zone 7 - Gnvb en finale, Vbcd éliminé

Publié le jeudi, 08 mars 2018

Les demi-finales de la coupe des clubs champions de l’océan Indien zone 7 se sont disputées hier aux Seychelles. Deux équipes malagasy étaient en lice dans ce stade pour disputer le sésame pour la finale mais seulement une a passé l’épreuve. Il s’agit du tenant du titre, la Gendarmerie nationale de volleyball (Gnvb) après avoir terminé 3eme du général à l’issue des phases de poule. Cette dernière a écarté l’Olympique de Montagne Goyaves des îles Rodrigues sur trois sets à un (25-20,23-25,25-21,25-21). Après avoir mené un set à zéro, un premier set pour les Bérets noirs (25/20), les Rodriguais ont riposté et égalisent au deuxième set (23/25). Finalement, les gendarmes   s’imposent dans le quatrième et cinquième match après de nombreuses balles de match pour les deux camps. Ils corsent l’addition en 3 sets à 1. Le porte- fanion malagasy fonce ainsi vers son deuxième titre consécutif.


 Chez les dames, le Volleyball club diamant (Vbcd) a fini 2eme du général après les phases de  poule mais l’équipe malagasy a raté le sésame pour la qualification en finale. Le Vbcd de Léa  a été poussé vers la sortie à l’issue d’une demi-finale pas vraiment équilibrée devant les hôtes.   Même si les Malagasy ont annoncé les couleurs en premier set, en se montrant dangereuses à l’issue d’un premier set âprement disputé (26-25) pour les Seychelloises, ces dernières n’ont pas fait de cadeaux et ont profité des failles malagasy. Contrairement à ce que tout le monde s’attendait. Mais les «girls » n’ont pas eu du mal à valider leur ticket pour la première place de la finale féminine. Les Seychelloises ont remporté le match en trois sets (26-25 et 25-12,25-15). Les Palin Girls des Seychelles affronteront les Quatre Bornes de Maurice en finale tandis que chez les hommes, Eric et ses camarades auront  comme adversaire Swim Blue Pal,  bourreau du Faucon  Flacq Camp, dans la soirée.

Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Loi des finances - De nouveau amendée par les députés
  • Bois de rose stocké à Iavoloha - Rolly Mercia pris en flagrant délit de mensonge
  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana

Editorial

  • Suicide collectif !
    En Occident (France, Suisse et Canada), un phénomène rare brisait l'émotion des gens. En effet, une secte communément appelée l'Ordre du temple solaire (OTS) fondé par Luc Jouret et consorts en 1984 parvenait à convaincre ses adeptes, apparemment fanatisés, à se suicider ensemble entre les années 94 et 97 faisant 74 victimes. Pour des raisons diverses, l'insolite phénomène « s'institutionnalise » au Japon.

A bout portant

AutoDiff