Publié dans Sport

Rugby- Ligue Analamanga - Ra-Norbert contre attaque le C.L.E.F

Publié le mardi, 13 mars 2018

La saga du rugby ligue-Fédération-Ministère continue. Comme il fallait s’y attendre, après l’absence du ministre lors de l’élection du 6 février dernier, le problème du rugby est encore loin  d’être résolu.  Après les élections de la ligue régionale du rugby Analamanga, un nouvel organe surgit de nulle part. Il s’agit du C.L.E.F ou (Commission de la Légalité des Elections Fédérales), qui regroupe SG, DGS, DSF, DRJS Analamanga auprès du ministère de la Jeunesse et des sports. Cette commission vient d’envoyer une lettre à Norbert Arnès Razafimbelo, président de la nouvelle ligue élue, qui annonce l’annulation de son élection. 

En riposte, Norbert Razafimbelo dit Ra-Norbert fait appel et portera plainte auprès du Bianco concernant cette affaire. Pour lui, la raison est simple.  « Il y a quelque chose derrière cette décision du C.L.E.F. Sinon, une question de favoritisme dans cette affaire », pour Ra-Norbert. Ce dernier se demandait aussi, « Où était cette commission durant le branle-bas qui a miné le rugby. Et pourquoi attendre un mois et une semaine après la nouvelle élection, qui m’a élu à la tête de la ligue Analamanga, à la commission à se dévoiler ». 

Et il a également rappelé qu’il a été élu dans la manière le plus légale par les sections et selon la règle du rugby lors de cette élection, qui a été assistée par le Comité national Olympique.  « Ce qui est triste,  c’est que cette commission n’a pas bougé le petit doigt quand les sections ont tenu une réunion extraordinaire durant laquelle elles ont retiré les pouvoirs à l’ancien président de la ligue. L’élection s’est tenue par la suite, mais elle n’a pas encore répondu présent malgré tout.  Une lettre avisant le ministère sur le déroulement de cette élection a été envoyée mais aucun représentant de l’Etat ne s’est pointé. De plus, personne n’a pipé mot dans ce département », regrette ce nouveau président élu de la ligue Analamanga. 

« Actuellement, la C.L.E.F fait signe de son existence en m’envoyant un avis qui argue que mon élection n’était pas légale et qu’elle ne reconnait cette ligue que je dirige », a-t-il renchéri.  Pour Ra-Norbert, « Cet avis de la C.L.E.F ne suit pas la logique et ce n’est pas légal ». Pour le moment, tout le monde attend les commentaires du Comité Olympique, du Malagasy Rugby et l’Instance internationale (ndlr World  Rugby) vis-à-vis de cette lettre qui, d’après lui, ont leur mot à dire.  

Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff