Publié dans Sport

Basketball -Top8 Coupe du président Un match All-star au programme demain

Publié le mercredi, 11 avril 2018

La hiérarchie se dessine après la dernière journée des phases éliminatoires du Top8 de la Coupe du Président du Président de basketball, organisé par la FMBB, sponsorisé par Telma Madagascar.  La Gendarmerie Nationale Basketball Club (GNBC) Vakinankaratra et l’Association Sportive de la Commune urbaine de Toamasina (Ascut) règnent en maîtres dans la compétition. Les deux équipes dominent la compétition après les quatre jours de compétition.
Dans la poule A, la GNBC annonce la couleur  avec  deux  victoires et une défaite. Les gendarmes ont créé la surprise, hier, devant l’ASCB  qui était proche de faire un parcours sans faute. Les Majungais se sont inclinés (91-84) devant les bérets noirs. Une défaite calculée pour la formation de Mahajanga afin de rencontrer une équipe plus faible qu’elle en quarts de finale.
Dans l’autre poule, l’Ascut est irréprochable.

Les protégés de Herilanto Randriamanalina alias Bômba enchaînent les victoires match sur match. A l’issue de la journée d’hier, le Cosmos Diana n’a pas fait le poids devant Fataka et ses camarades. La formation de Diana a cédé (66-97) au score final. Permettant ainsi à l’Ascut d’occuper la première place dans la poule B avec trois victoires successives. Après une journée de repos bien méritée ce jeudi 12 avril,  les choses sérieuses vont commencer demain vendredi et ce,  pour le compte des quarts de finale. Les équipes participantes n’auront plus droit cette-fois-ci à l’erreur. Car, défaite et synonyme de plier bagage. Chez les dames, les chocs d’hier n’ont pas laissé de place à la surprise. Le SBBC s’est offert la victoire devant le JEA Vakinankaratra 66-39 tandis que le MB2All a fait l’essentiel devant le Tamifa Amoron’i Mania 75-53.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Compte rendu à l’Hôtel de Ville - Les députés du Tim et du Mapar rassurent
  • Départ inopiné du pays - Rajaonarimampianina aurait-il « lâché » ses partisans
  • Conjoncture politique - Les épouses de gendarmes supplient leurs maris !
  • Lois électorales et dérives démocratiques - Les députés opposants s'en remettent à la Communauté internationale
  • Hery Rajaonarimampianina - Départ en catimini à l'extérieur ?
  • Menaces contre des députés Tim-Mapar - Plainte de réserve contre le préfet et des gros bras
  • Syndicat des artistes - Halte aux abus des autorités !
  • Privation de discours à Vohipeno - La colère très mal placée de Hery Rajaonarimampianina
  • Déplacements de Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina - Le régime aux abois
  • Manifestations publiques interdites - Les catholiques font de la résistance

Editorial

  • Bataille rangée
    Guerre déclarée. L’escalade de provocations, déclenchée initialement par les maîtres du régime, propulse inexorablement le pays vers la logique de confrontation. Une guerre déclarée dont personne ne sait quel en est la véritable raison. Des troubles inutiles et incompris sciemment fomentés un peu partout.  En face, l’opinion publique, des acteurs pertinents de la société civile, les leaders des formations politiques principalement de l’opposition et même les prélats des Eglises, à l’instar de l’Eglise catholique apostolique romaine (ECAR) ou ceux des Eglises non affiliées au FFKM ne restent pas insensibles. Ils réagissent chacun dans leur propre camp. En fait, ils ne veulent pas rester indifférents et sont déterminés à manifester leur rejet aux dérives dictatoriales, répétées, de ces détenteurs de l’autorité d’Etat. Des tirs croisés, apparemment percutants, atteignent de plein fouet le centre de gravité du pouvoir. Ainsi, le régime doit faire face à une bataille rangée sur plusieurs fronts.Les catholiques, très…

A bout portant

AutoDiff