Publié dans Sport

Football- Election FMF - « La Fifa sait ce qu'elle fait, sur la date du 3 juin »

Publié le mardi, 17 avril 2018

Les ligues réclament une Assemblée générale  extraordinaire (A.G.E) avant ce « deadline », imposé par la FIFA (Fédération Internationale de Football).  L'instance internationale de football veut mettre la Fédération Malagasy de football (FMF) sur pied  en lui imposant une date limite des élections, le 3 juin dans sa lettre en date du 11 avril 2018, signée par Fatma Samoura, Secrétaire Générale de la FIFA. Une recommandation appuyée par la majorité des ligues régionales de football.

Ainsi, les instances régionales de football, dirigées par Jacques Ramaroson, président de la ligue Analanjirofo, ont  envoyé une demande, datant du 13 avril, d'Assemblée Générale Extraordinaire de la Fédération, et ce, en copie, au président de la FMF par intérim, Doda Andriamiasasoa et le SG de la FIFA ainsi que le président de la Confédération Africaine de football, Ahmad. 
A la  requête des  12 ligues, representées par  Nirilanto Randriantsoanina, président de la ligue d'Amoron'i Mania de football, le courrier a été remis au président de la FMF, par acte de signification par l'huissier de Justice, maître Andrianasolo Rodolphe, huissier de justice et commissaire priseur près les Cours et Tribunaux d'Antananarivo, hier,  16 avril. La lettre a été accompagnée d'une liste des signataires composés par les présidents de la ligue de Sofia, d'Analanjirofo, de Melaky, de Betsiboka, d'Anosy, d'Androy, d'Atsimo Andrefana, de Diana, d'Amoron'i Mania, d'Atsimo Atsinanana, de Menabe et de Vakinankaratra. Les ligues réclament une A.G.E conformément à l'article 31 du Statut de la FMF. Pour eux, la requête remplie le nombre 1/3 requis par l'article susvisé. A l'ordre du jour, une validation d'une nouvelle Commission Electorale indépendante suivant les critères d'indépendance requis dans la lettre de recommandation réf SG/COJ/NAK/VEM/INI en date du 11 avril 2018 de la FIFA. Cette nouvelle Commission a pour tâche de superviser l'élection des ligues de Bongolava, Haute Matsiatra, Vatovavy Fitovinany et de procéder à l'élection du Comité Exécutif de la FMF avant le 3 juin 2018.
Election totalement démocratique
L'inquiétante déclaration du président par Intérim de la FMF ne cesse de susciter une vague de protestations au niveau des ligues. Pour le président des ligues, Jacques Ramaroson, « Le président de la FMF fait semblant d'ignorer ce que la FIFA veut dire dans sa lettre, en se référant au guide électoral qui n'a aucune valeur juridique. La FIFA sait ce qu'elle fait en imposant cette date. Elle s'est déjà référée au code électoral et au statut de la FMF avant de désigner la date du 3 juin. Si cette date est dépassée, la FMF sera déclarée défaillante », a-t-il prévenu.  « La FMF veut rallonger sa transitoire alors  que le mandat de son Comité Exécutif a déjà pris fin le 15 mars dernier », a-t-il rajouté.
Comme ses homologues, Nirilanto Randriantsoanina, président de la ligue régionale de football d'Amoron'i Mania, soutient également l'avis de la FIFA qui est pour une élection totalement démocratique. « Les prochaines élections devraient être totalement démocratiques, effectivement tout le monde peut se porter candidat sans aucune limite de critère et sans distinction », a-t-il avancé.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Précampagne électorale - L'ex-Président Rajaonarimampianina puise encore dans les caisses de l'Etat
  • Découverte macabre à Andraisoro - Plusieurs zones d'ombre à élucider
  • Braderie de terrains sous l'ère Ravalomanana - TIKO principal bénéficiaire
  • Trafic de bois de rose - Accusations gratuites contre Maminiaina Ravatomanga
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - La population du Vakinankaratra conquise !
  • Vie de parti - Le HVM dépouillé des ses éléments « acceptables »
  • Course à la magistrature suprême - Des détraqués salissent l’image du candidat du TGV
  • Présidentielle 2018 - Hajo Andrianainarivelo fera tout pour faire élire Andry Rajoelina
  • Election présidentielle - Guerre de leadership dans le camp du régime
  • RN 4 - Embuscade spectaculaire à Mahatsinjo, un bébé blessé

La Une

Editorial

  • La Ville des mille, méconnaissable
    Antananarivo, la Capitale de Madagascar, végète dans un état lamentable. Ternie et enlaidie par les incuries des dirigeants, régime HVM et élus TIM confondus, elle est méconnaissable. Andrianjaka, le grand roi de 1610 à 1630, le tout premier souverain de l'Imerina, fonda Antananarivo, la Ville des mille, et le fit Capitale du Royaume. D'Ambohimanga, Andrianjaka se déplaça à Ialimanga ou Analamanga pour s'y installer.Antananarivo, la Ville des mille colons ou des mille guerriers audacieux (les Tsimilefa) qui ne périrent pas en une journée, « Arivo lahy, tsy maty indray andro », Capitale royale et plus tard Capitale de Madagascar, gardait toujours sa belle réputation, son rayonnement et son charme.

A bout portant

AutoDiff