Publié dans Sport

Football - Mondial 2026 - La ligue Arabe derrière le Maroc

Publié le jeudi, 19 avril 2018

Le Maroc, seul pays africain candidat à l’organisation de la Coupe du monde de la FIFA en 2026, vient de bénificier un soutien de taille. A l’heure actuelle, des experts de l’instance dirigeante du ballon rond mondial se trouve au Maroc pour tester la capacité réelle du pays à accueillir le plus grand événement sportif de la planète, après les Jeux Olympiques. Mais pour ceux qui ont déjà eu l’honneur de visiter le Maroc, ils sont unanimes de reconnaître qu’il figure sur la liste très restreinte des pays du continent africain à pouvoir héberger un évenement de l’envergure de la Coupe du Monde. Au-delà des efforts que le Roi du Maroc et les dirigeants locaux vont consentir pour que leur candidature soit retenue, la proximité du pays avec l’Europe est également un atout suffisant pour mettre la balance en sa faveur.

Dimanche dernier, les pays arabes ont profité de leur 29e Sommet pour annoncer officiellement leur soutien à la candidature du Royaume du Maroc. Comme un seul homme, la vingtaine de nations composant la ligue Arabe ont annoncé ouvertement cette décision dans la lignée « des relations étroites et des nombreux liens qui les unissent ».  Le Maroc a effectivement besoin de cet appui pour faire face à un consortium de taille comme principal concurrent.Les Etats-Unis, le Mexique et le Canada forment cette union qui tente de barrager la tenue d’une seconde coupe du monde en terre africaine. Si la ligue arabe a déjà annoncé la couleur, espérons que l’Union Africaine fera également la même démarche. Deux blocs qui pourront apporter leur contribution pour la réalisation de la rêve des africains d’héberger sur leurs terres la coupe du monde 2026.
A noter que selon les recommandations de la FIFA, les associations continentales n’ont pas le droit d’exprimer leurs positions et encore moins de faire campagne pour un pays candidat. C’est la raison qui peut expliquer le mutisme de la Confédération Africaine de Football (CAF) lors de son assemblée générale tenue à Casablanca (Maroc) au mois de février dernier. Autre nouveauté pour la désignation du pays hôte du Mondial, c’est désormais toutes les fédérations membres de la FIFA qui participent au vote et non plus le comité exécutif comme il était d’usage auparavant. Une option prise afin de mettre un coup de frein à toutes formes de corruption ayant déjà eclaboussé la FIFA ces dernières années.
Le Maroc a accompli certes un petit pas, mais la marche est encore longue…..
Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana
  • Ordre des avocats de Madagascar - Maître Olala suspendu par le barreau
  • Contrat d’Andry Rajoelina avec le peuple de l’Alaotra - Hausse de la production rizicole et travaux sur la Rn44 comme priorités
  • Conférence sur la sécurité et défense - Rivo Rakotovao polémique pour un rien

La Une

Editorial

  • Et les indécis ?
    La campagne électorale pour le second tour du 19 décembre entame la deuxième et dernière semaine. Tous les observateurs et simples citoyens s’accordent à dire qu’on est dans la phase décisive et irréversible devant sceller le sort du scrutin et l’avenir de la Nation. Selon le chiffre annoncé par la Commission  électorale nationale indépendante (CENI) à travers les résultats officiels provisoires et corroboré par la Haute Cour constitutionnelle (HCC) dans le cadre des résultats officiels définitifs, le taux de participation s’élève à 53,95%. Soit, un taux d’abstention de  l’ordre de 46%. Ce qui revient à dire que quelque 4.000.000 de votants, inscrits sur la liste électorale, ne se sont pas déplacés! Un chiffre assez élevé quand même ! Un nombre non négligeable qui risque de mettre en péril ou compromettre la légitimité de l’élu surtout au cas où il se confirmerait ou au pire s’il s’aggrave au second tour. L’abstentionnisme est…

A bout portant

AutoDiff