Publié dans Sport

Football-COSAFA Castle Cup - « On peut battre la Zambie »

Publié le mardi, 05 juin 2018

Le sélectionneur de Madagascar, Franklin Andriamanarivo, affirme que son équipe peut battre la Zambie en demi-finale de la coupe COSAFA de 2018, ce mercredi, au nouveau stade Peter Mokaba à Polokwane. Les deux équipes s’affronteront pour la première fois le 6 juin, à 18h heures malagasy, depuis leur participation à cette compétition depuis 17 ans. Madagascar, qui s'est qualifié pour les huitièmes de finale avec deux victoires et un match nul, a éliminé le Bafana Bafana aux tirs au but après un match nul en quarts de finale le 3 juin à Peter Mokaba.

L’objectif est déjà atteint pour Franklin Andriamanarivo, rompre le malheur qui a toujours empêché les Malagasy d’atteindre cette phase.  Une bonne performance pour  une première expérience à la tête de la sélection nationale. Les Barea ont donné satisfaction jusqu’à présent en décrochant deux victoires notamment en phase de groupe pour un nul. Certes, les Barea ne portaient pas l’étiquette de favoris, mais ils ont fait ce qu’il fallait faire devant l’Afrique du Sud.
Les attaques malagasy n’ont pas été foudroyantes, il n’en demeure pas moins que la bande à Franklin Andriamanarivo, coach de Madagascar, est toujours animée par cette envie d’atteindre une nouvelle fois la demi-finale. Le défi sera encore immense pour le sélectionneur malagasy, mais il reste confiant vis-à-vis de ses protégés. « Nos joueurs n'ont pas peur de jouer contre la Zambie. Après le résultat de dimanche, nous sommes encore plus que motivés », a déclaré Andriamanarivo.
« Nous allons bien préparer ce match pour mieux tenir tête à notre adversaire en demi-finale. Nous avons joué quatre matches, nous avons aussi bien joué et cela nous a donné la conviction que nous pouvons battre la Zambie ».
Zambie qui était la première équipe à valider sa qualification devant la Namibie sur le score de (4-0)(0-3) après les séances de tirs au but. Madagascar vise sa première apparition finale après avoir disputé ses quatrièmes demi-finales depuis ses débuts en 2002.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Sortie de crise - Les sans-grades se ridiculisent
  • Quatrième République - Les artisans de la descente aux enfers du régime
  • Vie de parti politique - La famille « recomposée » du HVM s'entretue
  • Le contexte politique vu par Jeune Afrique - Madagascar : un parfum de fin de règne pour Rajaonarimampianina
  • Premier ministre Christian Ntsay « Il faut laisser le gouvernement travailler »
  • Non à Riana Andriamandavy VII - Forte mobilisation des journalistes
  • Conjoncture politique - Les Nations Unies appellent au renforcement du dialogue
  • Mahafaly Solonandrasana à la Primature - La gabegie au quotidien !
  • Sortie de crise définitive - Place aux élections
  • Ministère de la Communication - Riana Andriamandavy VII, l'indésirable

Editorial

  • Au boulot !
    Et maintenant, au travail. Sauf quelques rares exceptions, tous les Départements ministériels ont effectué les passations de service nécessaires pour que les nouveaux désignés puissent entrer en fonction. Certes, pour certains cas à problèmes dont on connait les raisons, les syndicats suivis de l'ensemble du Personnel du ministère concerné ne baissèrent pas les bras. En fait, il s'agit pour la plupart des « nouveaux-anciens » patrons ou des redoublants dont la réputation fait honte à l'intégrité et à la crédibilité de la haute charge de l'Etat. Leur présence effective au nouveau Gouvernement viole la teneur de la Décision du 25 mai de la HCC.

A bout portant

AutoDiff