Publié dans Sport

Football - Fédération malagasy - Un candidat à la présidence se manifeste

Publié le mercredi, 20 juin 2018

Ecarté sans ménagement du gouvernement, il revient à ses premières amours, le football. Il, c’est Neypatraiky Rakotomamonjy, ancien ministre des Postes et des Nouvelles technologies, sacrifié par le régime HVM au profit de Maharante Jean de Dieu, décrié pourtant là où il se trouvait auparavant. Un jeu sale, l’apanage du milieu politique.

Sans attendre longtemps, Neypatraiky Rakotomamonjy s’est manifesté auprès des ligues régionales pour les amadouer dans le cadre des élections du président de la fédération malagasy (FMF) prévues dans le courant du troisième trimestre de cette année. L’ancien ministre, membre également du comité exécutif de la FMF semble décidé à briguer le poste laissé vacant par Ahmad et tenu à titre intérim par Doda Andriamiasasoa. Ce dernier ambitionne aussi de devenir le président de la FMF. Avec l’entrée en lice de Neypatraiky, trois membres du comité exécutif actuel se positionnent sur la grille de départ des élections en l’occurrence le président par intérim et Raoul Rabekoto Arizaka, 1er vice-président de la FMF. Adversaires d’un jour, ces trois personnalités ont farouchement défendu la cause de la fédération, plus précisément le comité exécutif, face aux manœuvres des présumés candidats de le dissoudre avant l’heure. Selon des confidences, cette manœuvre aurait dû aboutir durant l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la FMF tenue le mois dernier à l’hôtel Paon d’or. Le refus de donner le quitus à l’équipe sortante, la non validation du nouveau comité électoral présenté par le comité exécutif et botter en touche le comité exécutif,  tels sont les objectifs de la manœuvre perpétrée et commanditée par ces candidats présumés. Grosse déception pour ces derniers, la mission n’a pas été accomplie du fait que la majorité des ligues régionales ont épousé la proposition du comité exécutif. Un camouflet ainsi pour les initiateurs de la manœuvre qui, d’après les indiscrétions, ont pourtant mis « le gros paquet » pour parvenir à leurs fins. « Les présidents des ligues régionales savent ce qu’ils veulent mettre à la tête de la présidence en fonction de leurs programmes et non d’autres considérations », affirme un président de ligue qui veut garder l’anonymat. La course à la présidence de la FMF est ainsi  bel et bien lancée.
Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Impostures et mensonges de Ny Rado R. - Des victimes prêtes à la confrontation
  • Investiture du Président Andry Rajoelina - Des invités de marque attendus
  • PM d'Andry Rajoelina - Les députés d'accord sur un nom
  • Election de Andry Rajoelina - Des félicitations à l'allure de demande de pardon !
  • Futur Gouvernement - De nouvelles têtes en perspective !
  • Ny Rado Rafalimanana - Un vantard de première catégorie !
  • Assainissement au niveau de la Justice - Des magistrats sanctionnés
  • Investiture du 19 janvier - Qui succédera à Ralitera Etienne ?
  • Cérémonie d’investiture laïque à Mahamasina - Le président de la HCC persiste et signe
  • République de Madagascar - « Zandry kely » élu, 7è Président

Editorial

  • Laïcité !
    « Pas de bible, pas de culte ! » Une déclaration choc de Jean Eric Rakotoarisoa, président de la Haute Cour constitutionnelle (HCC), autour de la cérémonie d'investiture du samedi 19 janvier à Mahamasina qui créa des vagues auprès de l'opinion. Et pour répondre à ses « détracteurs », le professeur de Droit constitutionnel persiste et signe à ceux ou celles qui veulent l'entendre qu'il s'agit d'une cérémonie républicaine. Pour une fois, le principe de la laïcité de l'Etat, nettement mis en valeur dans cette nouvelle disposition, est respecté. En fait, le président de la HCC n'a fait que remettre les pendules à l'heure !

A bout portant

AutoDiff