Publié dans Sport

Jeux Africains de la Jeunesse 2018 - Madagascar présent dans 12 disciplines

Publié le mercredi, 11 juillet 2018

La 3e édition des Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ) verra la participation des athlètes venant de Madagascar. Cette édition, se déroulant du 18 au 28 juillet et qui se tiendra à Alger, est qualificative aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires (Argentine) au mois d’octobre prochain. La Grande île, d’après la communication officielle du ministère des Sports, fera partie des 54 nations africaines en compétition à Alger et sera en lice dans 12 disciplines sur les 35 inscrites au programme des JAJ.  Le choix des responsables malagasy dont notamment ceux du Comité Olympique (COM) s’est porté sur le rugby, le basketball à 3, la natation, le tennis, le tennis de table, l’haltérophilie, le judo, l’escrime, le karaté, l’athlétisme, la lutte et le cyclisme. En tout, 27 athlètes malagasy devraient défendre les couleurs nationales mais ceux du tennis ne feront pas finalement le déplacement. Au début, 2 joueurs de cette discipline étaient prévus y participer et devraient être accompagnés par un coach mais la restriction budgétaire a réduit ce nombre à un athlète.

Un changement qui est loin d’être du goût de la fédération qui, tardivement hier, a envoyé une lettre de désistement auprès du ministère des Sports. Elle explique dans sa missive que l’absence d’un coach ne lui pose pas de problème mais c’est sur le choix de l’athlète à envoyer qui lui semble difficile à trancher. D’où la décision de suspendre la participation du tennis aux JAJ. Un second rendez-vous international raté par les joueurs malagasy cette année après le tournoi de la Coupe Davis que les dirigeants de la fédération ont décidé également de faire l’impasse. Par ailleurs, à cause toujours de cette restriction budgétaire, le ministère, lors de la réunion avec les fédérations concernées, a sollicité ces dernières d’avancer  les frais relatifs au déplacement de leurs coachs. Pour les délégations qui  ont vraiment besoin de la présence d’un technicien, elles auraient accepté le deal proposé par le ministère des Sports. Des discordes aplanies, souhaitons-le, la délégation malagasy composée de 26 athlètes, un du badminton y est intégré après le forfait du tennis, et 4 officiels, quittera par vague le sol national à partir de dimanche prochain.

Rata

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Saisie de bois de rose chez TIKO Sambaina - Opération menée par Rolly Mercia
  • 69 ans aujourd’hui - Marc Ravalomanana plombé par son âge
  • Ministère de la Justice - Tout manquement professionnel n’est toléré
  • Andry Rajoelina dans le Vakinankaratra - Des élus locaux témoignent des abus du régime Ravalomanana
  • Hôtel de ville - Hajo Andrianainarivelo démonte le mensonge de Marc Ravalomanana
  • Selon Rolly Mercia - Ravalomanana est un « vorace sans scrupules et sans vergogne »
  • Premier débat de l'entre-deux-tours - Rajoelina cloue le bec à Ravalomanana
  • Andry Rajoelina dans le Sud-est et l’Atsinanana - Des grands travaux hospitaliers dès son arrivée à la Présidence
  • Andry Rajoelina - « Je serai le Président du vrai changement »
  • Archives 2015 - Les 4 vérités de Rolly Mercia sur Marc Ravalomanana

La Une

Editorial

  • Indétrônable
    Le « duel » mettant aux prises les deux finalistes pour le second tour du 19 décembre 2018 montra une nette avance en faveur du jeune et perspicace leader de la Révolution Orange portant le dossard n° 13. Apparemment, Andry Nirina Rajoelina (ANR) gardait jalousement son poste de pole position vis-à-vis de son « éternel adversaire », Marc Ravalomanana du numéro 25. Le premier débat télévisé de deux heures et demie, à l’intention des deux candidats admis au deuxième tour et organisé par la chaîne nationale publique TVM se déroulait ce dimanche dernier dans une ambiance de pugilat quelque peu ...déséquilibré.  Durant toute la séance du débat, le poulain du TGV/MAPAR ne se sentait, à aucun moment, déséquilibré nonobstant le comportement parfois provocateur de l’autre appuyé par lui des partisans qui ne se gênaient pas à des scènes de provocations. Au contraire, loin d’être perturbé, il (ANR) perce.

A bout portant

AutoDiff