Publié dans Sport

Jeux Africains de la Jeunesse 2018 - Madagascar présent dans 12 disciplines

Publié le mercredi, 11 juillet 2018

La 3e édition des Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ) verra la participation des athlètes venant de Madagascar. Cette édition, se déroulant du 18 au 28 juillet et qui se tiendra à Alger, est qualificative aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires (Argentine) au mois d’octobre prochain. La Grande île, d’après la communication officielle du ministère des Sports, fera partie des 54 nations africaines en compétition à Alger et sera en lice dans 12 disciplines sur les 35 inscrites au programme des JAJ.  Le choix des responsables malagasy dont notamment ceux du Comité Olympique (COM) s’est porté sur le rugby, le basketball à 3, la natation, le tennis, le tennis de table, l’haltérophilie, le judo, l’escrime, le karaté, l’athlétisme, la lutte et le cyclisme. En tout, 27 athlètes malagasy devraient défendre les couleurs nationales mais ceux du tennis ne feront pas finalement le déplacement. Au début, 2 joueurs de cette discipline étaient prévus y participer et devraient être accompagnés par un coach mais la restriction budgétaire a réduit ce nombre à un athlète.

Un changement qui est loin d’être du goût de la fédération qui, tardivement hier, a envoyé une lettre de désistement auprès du ministère des Sports. Elle explique dans sa missive que l’absence d’un coach ne lui pose pas de problème mais c’est sur le choix de l’athlète à envoyer qui lui semble difficile à trancher. D’où la décision de suspendre la participation du tennis aux JAJ. Un second rendez-vous international raté par les joueurs malagasy cette année après le tournoi de la Coupe Davis que les dirigeants de la fédération ont décidé également de faire l’impasse. Par ailleurs, à cause toujours de cette restriction budgétaire, le ministère, lors de la réunion avec les fédérations concernées, a sollicité ces dernières d’avancer  les frais relatifs au déplacement de leurs coachs. Pour les délégations qui  ont vraiment besoin de la présence d’un technicien, elles auraient accepté le deal proposé par le ministère des Sports. Des discordes aplanies, souhaitons-le, la délégation malagasy composée de 26 athlètes, un du badminton y est intégré après le forfait du tennis, et 4 officiels, quittera par vague le sol national à partir de dimanche prochain.

Rata

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff