Publié dans Sport

Jeux Africains de la Jeunesse 2018 - Madagascar présent dans 12 disciplines

Publié le mercredi, 11 juillet 2018

La 3e édition des Jeux Africains de la Jeunesse (JAJ) verra la participation des athlètes venant de Madagascar. Cette édition, se déroulant du 18 au 28 juillet et qui se tiendra à Alger, est qualificative aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Buenos Aires (Argentine) au mois d’octobre prochain. La Grande île, d’après la communication officielle du ministère des Sports, fera partie des 54 nations africaines en compétition à Alger et sera en lice dans 12 disciplines sur les 35 inscrites au programme des JAJ.  Le choix des responsables malagasy dont notamment ceux du Comité Olympique (COM) s’est porté sur le rugby, le basketball à 3, la natation, le tennis, le tennis de table, l’haltérophilie, le judo, l’escrime, le karaté, l’athlétisme, la lutte et le cyclisme. En tout, 27 athlètes malagasy devraient défendre les couleurs nationales mais ceux du tennis ne feront pas finalement le déplacement. Au début, 2 joueurs de cette discipline étaient prévus y participer et devraient être accompagnés par un coach mais la restriction budgétaire a réduit ce nombre à un athlète.

Un changement qui est loin d’être du goût de la fédération qui, tardivement hier, a envoyé une lettre de désistement auprès du ministère des Sports. Elle explique dans sa missive que l’absence d’un coach ne lui pose pas de problème mais c’est sur le choix de l’athlète à envoyer qui lui semble difficile à trancher. D’où la décision de suspendre la participation du tennis aux JAJ. Un second rendez-vous international raté par les joueurs malagasy cette année après le tournoi de la Coupe Davis que les dirigeants de la fédération ont décidé également de faire l’impasse. Par ailleurs, à cause toujours de cette restriction budgétaire, le ministère, lors de la réunion avec les fédérations concernées, a sollicité ces dernières d’avancer  les frais relatifs au déplacement de leurs coachs. Pour les délégations qui  ont vraiment besoin de la présence d’un technicien, elles auraient accepté le deal proposé par le ministère des Sports. Des discordes aplanies, souhaitons-le, la délégation malagasy composée de 26 athlètes, un du badminton y est intégré après le forfait du tennis, et 4 officiels, quittera par vague le sol national à partir de dimanche prochain.

Rata

 

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Tournée IEM dans la SAVA - Andry Rajoelina répond à ses détracteurs
  • Manifestation des enseignants - Le Premier ministre voit des dessous politiques
  • Présidentielle et législatives - Le HVM en ordre dispersé
  • Mouvement « Fanarenana ifotony » - Des réunions douteuses dans les Fokontany
  • Maître Willy - Razafinjatovo alias Olala « Le HVM veut me faire taire »
  • Election présidentielle - Les appels à la candidature d’Andry Rajoelina se multiplient
  • Journée internationale - Nelson Mandela L’amnésie du président Hery Rajaonarimampianina
  • Revendications syndicales - Christian Ntsay interpelle ses ministres
  • Soupçons de corruption à Tsimbazaza - 7 députés encourent une arrestation
  • Période électorale - Vers un verrouillage à double tour de la RNM et TVM

Editorial

  • Quel message !
    100 ans ! S’il était encore resté vivant, parmi les siens, Madiba aurait 100 ans mercredi dernier. En effet, Nelson Rolihlahla Mandela, de son vrai nom, est né le 18 juillet 1918 à Mvezo, dans la province de Cap et mort à l’âge de 95 ans, le 5 décembre 2013 à Johannesburg, Afrique du Sud.Faisant partie d’une rare élite noire dans une République sud-africaine (RSA) ségrégationniste, dirigée d’une main de fer par les Blancs, Nelson Mandela, avocat de son état, s’engagea dès son jeune âge dans la lutte contre toutes formes d’injustice, d’inégalité et de non-respect des droits humains. Il fonçait tout droit dans la bataille, parfois armée, contre la politique de ségrégation raciale appliquée par les tenants du pouvoir.

A bout portant

AutoDiff