Publié dans Sport

Football – Poule des As - La CNaPS mène la danse

Publié le lundi, 06 août 2018

La CNaPS sport Itasy mène la danse au classement provisoire devant les Fosa Juniors FC de Boeny à l’issue de la première journée de la Poule des As à la ligue des champions.  Plus rassurants que jamais, les caissiers se sont  imposés en toute logique (3-1) devant l’invité surprise de la compétition, le FC Vakinankaratra au Complexe culturel et sportif de la CNaPS à Vontovorona hier. C’est la formation de la ville d’eaux qui a ouvert le score grâce à Ricky à la 35emn   . FC Vakinankaratra mène (1-0) à la première période.  Il a fallu attendre la 62e minute pour voir les caissiers réagir sur l’égalisation de Niasex sur un coup de tête sur une passe décisive de Lalaina.

Bora double la mise quatre minutes plus tard après avoir éliminé un par un tous les défenseurs de la formation d’Antsirabe. Tolotra rend l’addition encore plus salée à la  minute de la fin (85e). Score final, 3 buts à 1 à l’avantage de la CNaPS Sport. Cette dernière reste sur la bonne voie pour reconquérir son bien pour la sixième fois.
Fosa surprend Elgeco sur son jardin
Pour le match du samedi au stade de Mahamasina, les Fosa arrachaient les trois points de victoire dans la douleur face à Elgeco Plus Analamanga. Ce dernier s’est incliné sur son propre jardin (2-1). Alors que l’équipe championne d’Analamanga a pourtant mené dès la 3e minute du coup d’envoi sur une réception de Bonard. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur le score de (1-0) malgré les tentatives de la formation de Boeny de revenir au score.  Deux minutes après le but adverse, les hommes du Néerlandais  Bob Koweijik, coach des Fosa ripostent et frôlent la barre transversale sur un tir de Mario. La stratégie reste creuse pour Elgeco Plus et aucune attaque n’a été concrétisée après son premier but. Bien au contraire, ce sont les visiteurs qui ont mis la presse tandis que la formation d’Analamanga se contentait de se défendre. Trop précipités, les Fosa Juniors ont failli trouver le chemin des buts deux fois, 32e et 42e. Le coach des Majungais change de stratégie d’attaque qui s’avère payante à la 61e minute car Mario égalise sur coup de tête servi par Santatra.  Fosa renverse la vapeur sur le terrain et trouve une pénalité, bien transformée par Baggio,  à la 88e mn sur une faute de Johnny le défenseur d’Elgeco Plus dans la surface de réparation. Le score de 2 buts à 1 reste inchangeable au tableau. Par contre, une bagarre générale a été évitée de justesse entre les deux équipes. Tellement la tension était trop haute qu’il a fallu l’intervention des Forces de l’ordre pour escorter l’arbitre international Abdoul Kanoso  vers sa loge. Le match retour se disputera à Mahajanga le dimanche 12 août prochain.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC
  • Trafic à la douane - Mbola Rajaonah interdit de sortie du territoire
  • Représentant auprès de la CENI - Le camp Rajoelina plie bagage
  • Haingo Rasolofonjoa - « Il faut préserver avant tout la paix sociale dans ce contexte difficile »
  • District de Tsaratanana - Un kidnappeur notoire éliminé
  • Distribution d’argent - Démenti formel des Ampanjaka

Editorial

  • Flou déroutant !
    Pour des raisons qui restent à définir sinon à  éclaircir, la CENI s’entête à œuvrer dans un cadre embrouilliaminique. Le manque de visibilité dans lequel les travaux relatif aux décomptages et aux traitements des voix issues de l’élection présidentielle du 7 novembre 2018 s’effectuent, irrite les esprits. L’entêtement de l’équipe du Maitre Hery Rakotoarimanana à continuer de publier des contestés déconcertent plus d’un. Elle juge inappropriée la requête des proches collaborateurs de certains candidats, entre autres ceux du MAPAR d’Andry Nirina Rajoelina, de revoir le mécanisme de traitement des procès-verbaux (P.V.) émanant directement des Bureaux de vote (B.V.). Les décalages sont flagrants ! Il se trouve que le candidat n° 13 soit  le plus perdant dans cet imbroglio. Mais en fin de compte, la majorité des candidats se sentent tous lésés à travers ce mic-mac. Mais, la CENI ne veut rien en savoir ! 

A bout portant

AutoDiff