Publié dans Sport

Athlétisme- Championnat d'Afrique - Le malheur d'Olga Razanamalala

Publié le mardi, 07 août 2018

Victime d'une incompétence. La bourde s'enchaine pour le pays organisateur et le malheur ne lâche pas d'une prise les athlètes malagasy.  Qualifiée pour la finale du 400 m haies dames, Hanitra Soa Olga Razanamalala n'a pas pu disputer la finale sur la piste d'Asaba, dimanche au Nigeria, pays organisateur des championnats d'Afrique d'athlétisme. La Malagasy a été remplacée par une athlète locale, une athlète nigérienne du nom d' Abasiono Akpan. Cette dernière n'était même pas qualifiée pour la finale vu son chrono de 1''02''30 dans sa série  lors de la demi-finale.  Un temps qui est loin derrière 1'00''13 signé par Olga, classée troisième de sa série.

Mais pour des raisons dont on ignore, elle a été remplacée par la Nigérienne.  Une autre triste nouvelle pour Olga Razanamalala, qui a déjà perdu ses bagages en route sans parler du calvaire qu'elle a vécu comme tant d'autres athlètes  à l'aéroport  de Lagos durant deux nuits avant de trouver son hôtel, sans nourriture ni endroit pour se reposer, et surtout sans explications de la part des organisateurs du championnat. Une situation infernale que des nombreuses délégations africaines ayant participé aux jeux ont  vécue.
Scandaleux
Le plus grand pays du continent, le Nigéria, peine à assurer l'organisation du championnat d'Afrique d'athlétisme. Un  vrai fiasco pour  le Nigéria. Scandaleux. C'est le mot choisi par les athlètes participants au championnat d'Afrique d'athlétisme pour qualifier le traitement que leur ont réservé les organisateurs de l'évènement. Bloqués à l'aéroport pendant plus de 55 heures pour les uns, les athlètes garderont un très mauvais souvenir de cette expérience nigériane.
« On a séjourné  dans un hôtel où il n'y a eau ni électricité. C'était même impossible de faire sa douche ou ses besoins naturels notamment pour les athlètes qui vont entrer sur la piste de compétition. Mais on ne s'est plaint car depuis notre arrivée, nous avons dû attendre 7h  à l'aeroport de Lagos problème de visa, bagages perdus pour Olga, vol annulé, etc... Il a fallu dormir 2 jours à l'aéroport avant de nous  délivrer un hôtel à minuit  après 45minutes de vol intérieur  et 2h de voiture », critique Tsiry Manantena, directeur technique national d'athlétisme malagasy.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Elections Liens suspects entre - Mbola Rajaonah et le DSI de la CENI
  • Trucage des résultats électoraux - Des têtes vont tomber au niveau des SRMV
  • TIM – HVM - Une alliance vouée à l’échec !
  • Lalao Ravalomanana à la tête de la mairie - La plus grosse déception des Tananariviens
  • Laniera Ivato - Un Indopakistanais dépossède 950 Malagasy de leurs biens
  • Prétendu « achat de voix » pendant la propagande - Un candidat répond aux observateurs européens
  • Visite de Ravalomanana aux Barea - Une offense au football malagasy
  • Fianarantsoa I, Mananjary … - Des preuves flagrantes de manipulation de voix
  • Insécurité urbaine - Nassir de Conforama kidnappé
  • Anomalies électorales - Le camp Rajoelina saisira la HCC

La Une

Editorial

  • Arrogante !
     Contre vents et marées, la CENI publia officiellement les résultats provisoires de l’élection du Président de la République du 7 novembre 2018. Le schéma d’un deuxième tour se confirme. En dépit des anomalies et des irrégularités constatées, soulevées et dénoncées par l’ensemble des candidats, la Commission ne fait qu’à sa tête et se moque royalement de ces légitimes réserves. Elle  défend, farouchement, par la voix de son président, Maitre Hery Rakotomanana, la supposée légitimité de sa démarche. Toujours selon cet avocat de renom, trois piliers sous-tendent les actions, à savoir : la transparence, la neutralité et l’indépendance. Personne ne conteste ni remet en cause la pertinence ou la nécessité de ces bases cardinales. Seulement, certain comportement des dirigeants de cette honorable Institution les contredit. Ainsi, des faits avérés troublants laissent planer le doute quant à l’existence réelle de la transparence, à la fiabilité de la neutralité et à la véracité de…

A bout portant

AutoDiff