Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

Rugby - Malagasy Rugby - Une dernière grâce pour les neufs clubs sanctionnés

Publié le vendredi, 10 août 2018

Une dernière chance pour les égarés. Le coup d'envoi de la saison 2018-2019 sera lancé le 2 septembre prochain. Et tous les championats à savoir communale (intersection), régional, national et fédéral débuteront le même jour. Les deux derniers de chaque championnat seront relegués en division inférieure. Quant au championnat Elite fédéral, le MR compte 24 équipes pour disputer le championnat. Les 11 qui évoluent avec les trois premières équipes du dernier championnat national viennent de monter en division supérieure, et les neufs autres clubs, ceux évoluant au Malacam. Avec le consentement de l'AROI et les onze clubs, une réunion s'est tenue avec le Malagasy rugby pour le sort de ces neuf clubs.

L'assistance était d'accord pour donner une dernière chance à ces clubs. Effectivement, les sanctions ont été levées à l'encontre de ces clubs. « En tant que Raiamandreny (Parent) du rugby à Madagascar, nous avons fait notre possible pour résoudre les problèmes avec les clubs. Vu les contextes sociopolitique que le pays traverse, nous n'avons pas pris des mesures vis-à-vis des tournois organisés illégalement sans notre autorisation pour éviter tout débordement au profit des gens malintentionnés », relate Mamy Haga, secrétaire général de la MR.
Le 14 aôût
La MR a donc décidé de fixer au 14 août le dernier engagement de ces 9 clubs en vue du championnat. Histoire de leur offrir une dernière chance de regagner leur place dans les élites et participer à toutes les compétitions organisées par le Malagasy Rugby. « Mais après cette date nous ne pouvons plus rien faire pour ces clubs. Pour ceux qui souhaiteront s'engager, ils devront faire aussi en sus une lettre d'engagement de ne plus évoluer dans des compétitions organisées illégalement. Car dans ce cas, nous ne montrerons aucune tolérance », martèle Marcel Rakotomalala, le numéro un du rugby malagasy.
Pour revenir au championnat, à cause des restructurations, le sommet national se disputera en 24 équipes. Les deux derniers clubs au classement disputeront le barrage avec les finalistes du championnat inter-régional. Par ailleurs, le vaincu sera relegué. Quant aux finalistes du  championnat Elite Fédéral, ils représenteront Madagascar au championnat de l'Océan Indien.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Assemblée nationale - Les membres du Bureau permanent connus
  • Exécutif - Démission du Gouvernement ce jour
  • Dans sa fuite précipitée - Henri Rabary-Njaka a laissé des dettes au pays
  • Présidente de l’Assemblée nationale - Christine Razanamahasoa plébiscitée
  • Dénonciations contre Mamy Ravatomanga - Les machinations du HVM mises à nu par la Justice française
  • Banditisme et détention illégale d'armes - Les arrestations et les saisies se poursuivent
  • Coupe d'Afrique des Nations 2019 - Les Barea décorés et récompensés
  • Marc Ravalomanana - Toujours aussi dédaigneux et méprisant
  • Développement du football - Le Président Rajoelina prend les « Barea » par les cornes
  • Iles Eparses - Un comité mis en place par le Gouvernement

Editorial

  • De bons auspices
    Le régime IEM part d’un bon pied ! Sous une bonne étoile, Rajoelina semble débuter son pouvoir à la magistrature suprême du pays dans un cadre encourageant. Les signaux affichés sur le tableau de commande sont au vert pour ne pas le dire « à l’orange ». Tout commença par une élection présidentielle sans anicroche ni la moindre escarmouche. Une élection crédible et reconnue par …tous. Les deux finalistes, Rajoelina et Ravalomanana, après la proclamation des résultats définitifs par la HCC, se sont donné la main. Avec un score honorable et sans appel de 55,66 %, Andry Rajoelina gagna, haut la main, le scrutin. Et donc, une alternance par la voie royale des urnes et où la démocratie jouit de son plein droit. « Zandry Kely » se débarrassa définitivement de l’étoffe de « putschiste » qu’on lui avait taxé injustement depuis la Révolution Orange de 2009.  

A bout portant

AutoDiff