Publié dans Sport

Football- championnat national - U16 féminin Mbola Ny Aina élue meilleure joueuse

Publié le dimanche, 21 octobre 2018

La capitaine de l’équipe d’Antsirabe, Mbola Ny Aina Franca Allicia a été désignée meilleure joueuse du championnat national U16, ce samedi. Même si le milieu de terrain a perdu la finale avec son  club du FC Prescoi Vakinankaratra face aux Maitso Volo de la Haute Matsiatra (2-0).
 Elle a marqué cette compétition en terminant deuxième meilleure buteuse. Elle a inscrit 4 buts dont un en demi-finale contre le SabNam Analamanga (0-1). Au classement des meilleures joueuses, elle a été devancée par l’ailier droit du club Maitso Volo de la Haute Matsiatra, Daniella Tahirinomenjanahary, avec 5 buts, qui se consolera largement avec le premier titre de championne de Madagascar du football féminin U16. Un titre couronné d’un palmarès de meilleure gardienne attribuée à Anna Fenohasina. Cette dernière a arrêté au moins cinq tirs avec une bonne parade durant la finale.  



Mbola Ny Aina Franca Allicia a commencé à jouer au football à l’âge de 7ans avec des jeunes camarades de quartiers et à l’école chez les bonnes sœurs à Antsirabe où la passion du foot est naquit pour elle. Ensuite, elle a rejoint le club 2FB Antsirabe à l’âge de 10ans avant de rejoindre la Prescoi où elle a gagné le titre de vice-championne de Madagascar à 16ans. « Le développement du football a son avenir. Je crois que d’ici quelques années nous aurons notre place au niveau international. Heureusement que ma famille me soutient dans ma passion qui m’a permise de m’épanouir dans plusieurs objectifs. Ce que je retiens du football quand on a un moral de battant, on peut tout vaincre et atteindre son but, ce qui est la victoire. Une conception qu’on peut appliquer dans la vie dans n’importe quelle domaine », exprime la meilleure joueuse du championnat. Elle a comme idole, l’international brésilien Neymar chez les hommes et l’internationale malagasy,  Sophie Irène Faranirina, qui évolue en France actuellement chez les dames. En tant que footballeuse confirmée, son club préféré est le Paris Saint-Germain (PSG).

Une philosophie qu’elle pourra mettre en pratique dans ses cursus scolaires. Comme toutes jeunes filles, Mbola vient d’être admise en classe de première et comme c’est très important d’aider les autres pour elle, Mbola rêve de devenir médecin. Le  tournoi national de football féminin pour les moins de 16ans, organisé par la commission du football féminin au sein de la Fédération Malagasy de football, tire ainsi à sa fin à Carion du 11 au 20 octobre derniers. Ce tournoi a été organisé en partenariat avec UNICEF Madagascar à l’occasion de la célébration internationale de la journée mondiale de la fille.  Huit clubs issus des huit ligues régionales, à savoir, Maitso Volo (H. Matsiatra), FC Prescoi (Vakinankaratra), ASOT (Analamanga), AS3A (A. Mania), SAbNaM (Analamanga), SOS Village(Atsinanana), FC BOENY, AS JAF (A. Atsinanana). Rappelons que pas moins de 300 jeunes filles ont été mobilisées durant l’événement.
Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade
  • Critiques à tout-va et prématurées - Les détracteurs du régime se ridiculisent
  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants

La Une

Editorial

  • L’effet de domino !
    L’interception de Mbola Rajaonah, jugée rocambolesque pour certains, courageuse pour d’autres, déclencha, qu’on le veuille ou non, des ondes de choc dont les fortes vibrations vont secouer d’autres « éléments ». Bien avant, après une petite semaine de leurs installations, les nouveaux responsables mirent aux arrêts une grosse tête de l’ancien régime HVM, Hugues Ratsiferana, pris en flagrant délit de vol et un gros poisson des trafics illicites des richesses naturelles et endémiques du pays, Eddy bois de rose. Ce dernier et Mbola Rajaonah, jusque-là intouchables, mettent en péril la vie des 25 millions de Malagasy. Certes, des « criminels » de leur gabarit existent en quantité dans le pays. Il faut les traquer sans attendre ! Il y a urgence.

A bout portant

AutoDiff