Publié dans Sport

Tennis-Coupe d’Afrique des Nations - Miary Zo relance son appel au secours

Publié le vendredi, 26 octobre 2018

Prévu à cinq athlètes, ce ne sont que deux tennismen malagasy qui feront le voyage au Botswana, pour la Coupe d’Afrique des Nations de tennis du 5 au 10 novembre prochains. Il s’agit de Miary Zo Rakotondramboa et Sariaka Radilofe.  La raison est simple, chaque athlète doit mettre la main à la poche pour assurer les frais et dépenses y afférents.  Dans ce sens, Miary Zo relance son appel au secours aux personnes de bonne volonté et notamment au ministère de la Jeunesse et des Sports de lui venir en aide financièrement.

Disputer un rendez-vous continental est le rêve de tout athlète de haut niveau. Mais là, il s’agit aussi de défendre l’honneur d’un pays. C’est la raison pour laquelle l’athlète fait également appel à l’Etat malagasy. « Tout est prêt dans les préparations de cette compétition continentale. Mais je relance encore mon appel à l’aide à l’Etat malagasy et à toute personne de bonne volonté pour me donner un coup de main. Car, l’honneur du pays est en jeu. Malgré mes ambitions, les charges sont lourdes », se plaint le jeune athlète. Rappelons que Madagascar est absent de ce rendez-vous continental depuis 2006.
La triste réalité ne permet pas aux athlètes d’entamer leur progression dans la sérénité. Pour cause, le sport est loin d’être une priorité de l’Etat. Un ancien ministre du Sport a toujours dit que «  le développement d’un pays se reflète par le développement de son sport ». Mais cela ne reste qu’une parole. Et l’Etat malagasy ne prend jamais de leçons de ce qui s’est passé avec les Barea. Ces derniers se battaient seuls durant toutes les phases éliminatoires et l’Etat n’a fait son apparition qu’après que l’équipe a décroché le sésame pour l’Afrique. Mais où va ce pays ? Or, 60% de la population constituent des jeunes…
E.F.

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Habitation - Des logements sociaux sur 58 ha à Ivato
  • Délestage - La JiRAMA avance une cause technique et environnementale
  • Epidémie de rougeole - Vaccination gratuite des enfants dans 22 districts
  • Assassinat de Richard Ratsimandrava - Un témoin oculaire révèle des faits troublants
  • Président Andry Rajoelina à Addis-Abeba - Sortie internationale, politique et économique
  • Bois de rose, fraude douanière, corruption… - Mbola Rajaonah interpellé
  • Maire de Toamasina et conseillers municipaux - Une Saint -Valentin pas comme les autres
  • Trafic de bois de rose - Arrestation spectaculaire d’Eddy Maminirina
  • Président Andry Rajoelina - « La JIRAMA autorisée à importer directement du fuel lourd »
  • Gendarmerie nationale - Haro sur la corruption et les abus

La Une

Editorial

  • Impunité zéro
    De grosses têtes tombent, du moins commencent à tomber. De gros bonnets ou de gros poissons se font coincés dans le filet des limiers. Le temps de l’impunité est révolu. Finie l’époque où seuls les menus fretins payèrent les pots cassés. Le Président de la République, Rajoelina Andry Nirina, lors de son discours d’investiture déclarait qu’il va mener une bataille sans merci et sans pitié contre la corruption, le pillage des richesses naturelles, souvent endémiques, toutes formes d’exactions frauduleuses, les détournements de deniers publics et le gaspillage du Trésor public, etc. Il déclenchera également la lutte intransigeante contre l’insécurité. Dans la foulée, notre jeune et courageux Chef d’Etat prendra aussi des mesures urgentes afin de soulager, à long terme, le malheur de son peuple. Et pour couronner le tout, Rajoelina  s’engagea  à éradiquer, dans tout le pays, toutes les formes d’impunité. Le régime IEM tranche avec tous ses prédécesseurs  dans…

A bout portant

AutoDiff