Publié dans Sport

Election FMF - Le MJS prend des mesures

Publié le lundi, 05 novembre 2018

La date et le lieu de l’élection seront communiqués dans les prochains jours. Suite au report de l’élection du président de la fédération Malagasy de football, faute de quorum, le Comité Exécutif de la fédération Malagasy de football et la Commission électorale nationale ( CEN) acceptent de rencontrer le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) dans les prochains jours pour discuter des propositions de date et de lieu d’une nouvelle assemblée élective. Les délégués des ligues et les candidats seront informés de la nouvelle date et du lieu, dès confirmation.

« Les conditions ne sont pas réunies pour organiser cette AGE. La date et le lieu d’une nouvelle AGE seront communiqués rapidement. » Avant cela, la FMF a déjà communiqué qu’un rapport sur l’organisation et le déroulement de l’AGE du 3 novembre sera transmis à la CAF et la FIFA qui avaient également envoyé des observateurs.
Le ministère a déjà fait une convocation de médiation à toutes les parties prenantes à l’élection,  à savoir, les membres du Comité exécutif de la FMF, le secrétaire Général p.i de la FMF, les membres de la Commission électorale nationale, les présidents des 22 Ligues de football affiliées régulièrement à la FMF, le (la) représentant(e) de la Confédération africaine du football et celui (celle) de la Fédération internationale du football amateur de se réunir autour d’une table ronde, hier, pour trouver un issue favorable au Palais de Mahamasina mais la rencontre n’a malheureusement pas eu lieu.
Pour l’intérêt national en général et celui du football malagasy en particulier, le ministère de la Jeunesse et des Sports, conscient de l’importance attachée par les supporters, les footballeurs et l’ensemble du peuple malagasy à la qualification de l’équipe nationale « les Barea de Madagascar » à la Coupe d’Afrique des Nations 2019, a décidé que celle-ci doit être honorée et préservée à tout prix .
Face à la situation actuelle, des mesures de sanctions provenant des instances internationales du football menacent la Fédération malagasy du football et remettent en cause toutes les participations aux compétitions internationales.
Le  MJS a pris cette décision devant le report de l’Assemblée Générale élective qui expose le football malagasy à des sanctions internationales . Et ce, en vertu des dispositions de l’article 3 alinéa in fine du décret 2010-001 du 04 janvier 2010 : « Le Ministère en charge des Sports … prend des mesures adéquates pour prévenir tout litige préjudiciable au développement du sport et favorise le règlement des conflits par des mécanismes de conciliation, de médiation et d’arbitrage ».
Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff