Publié dans Sport

Football- Election FMF - La FIFA met en place un comité de normalisation à Madagascar

Publié le mardi, 13 novembre 2018

Le bureau du conseil de la FIFA a décidé, ce lundi 12 novembre 2018, de désigner des comités de normalisation pour la Fédération malagasy de football de Madagascar (FMF) et la République dominicaine (FEDOFUTBOL)  conformément à l’art. 14, al. 1a et l’art. 8, al. 2 des statuts de la FIFA. La crise au sein de la FMF a trouvé echo à la FIFA (Fédération internationale de football association). L’instance mondiale a décidé ce lundi de mettre en place un comité de normalisation pour la gestion du football local. La FMF devait tenir son congrès électif le mois dernier sauf que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. La FIFA a donc décidé de mettre en place un comité de normalisation en vue de gérer les affaires courantes, de dresser une liste légitime des délégués et d’organiser de nouvelles élections.

Pour le cas de la Grande île, « la décision de nommer un comité de normalisation est liée à la procédure électorale de la FMF, qui n’a pas été effectuée conformément aux exigences réglementaires applicables aux membres de la FIFA », annonce la FIFA dans son communiqué.  Le mandat du comité de normalisation inclut les tâches suivantes : gérer les affaires courantes de la FMF ; identifier les délégués légitimes à l’assemblée générale de la FMF ; organiser les élections de la FMF.
Le comité de normalisation se composera d’un nombre opportun de membres, désignés par une mission conjointe de la FIFA et de la CAF qui se rendra à Madagascar dès que possible. Tous les membres du comité de normalisation seront tenus de se soumettre à un contrôle d’éligibilité mené par la Commission de contrôle de la FIFA. Le comité de normalisation œuvrera en qualité de commission électorale et aucun de ses membres ne sera éligible pour les postes à pourvoir lors des élections. Le mandat du comité expirera au plus tard le 12 mai 2019. Rappelons le que l’éléction présidentielle de la FMF aura lieu le 24 novembre prochain à Mahajanga. Effectivement, cette date sera encore susceptible d’un eventuel changement.
Les C.E suspendus
La FIFA suspend le comité exécutif de la Fédération malgache de football (FMF) et met en place un comité de normalisation. Ce comité sera mis sur pied lors d'une mission conjointe de la FIFA et de la CAF  attendue "dès que possible".  Selon le communiqué de la FIFA publié sur son site Web ce lundi 12 novembre, ce comité a pour mission de vaquer aux affaires courantes jusqu'à l'Assemblée générale élective qui doit se tenir au plus tard le 12 mai 2019, date d'expiration de sa mission.
Cette décision fait suite à l'échec de l'Assemblée générale élective des membres du comité exécutif de la FMF qui devait se tenir à Sambava le 3 novembre.
Avec cette décision, tous les représentants malagasy pourront participer aux compétitions organisées par la FIFA et la CAF. Les Barea disputeront la CAN 2019 au Cameroun car la FMF n'est pas suspendue.
Recueillis par E.F.

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff