Publié dans Sport

Foot-ball : Qualification CAN - Madagascar battu à domicile par le Soudan

Publié le dimanche, 18 novembre 2018

Le Soudan sauve l’honneur. Surpris par le Soudan (1-3) Madagascar encaisse sa première défaite lors du match retour comptant pour la cinquième journée de la qualification  pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2019 ce dimanche 18 novembre au Complexe culturel et sportif à Vontovorona. Les Barea tombent malgré la présence de Jeremy Morel. D’emblée, les Soudanais ont donné le ton dès l’entame du match et  ouvrent le score à la première minute de jeu. Servi sur le flanc gauche, Mohammed Musa dévie la balle d’une tête piquée. Le but du K.O accueilli comme une douche froide par les Malagasy qui ont toutefois dominé la rencontre et multiplié les occasions mais sans résultat concret. Le score reste (1-0) à la pause.
Les visiteurs ont doublé la mise après l’heure de jeu par Abduaagla Abdallah (70eme), signant leur premier succès à l’extérieur du pays depuis sept ans. Vainqueur samedi en Guinée équatoriale (0-1), le Sénégal s’empare seul des commandes du groupe.Les dominations continuent pour les Malagasy au retour des vestiaires mais tout cela reste stérile. Les Soudanais annoncent les couleurs et sont déterminés à remporter leur première victoire dans cette course malgré leur élimination. Lancé sur le centre, Mohamed Ahmed réceptionne le ballon et réussit à marquer à la 61e mn  un 2e but malgré une tentative d’arrêt du gardien de but malagasy. La réduction du score, par l’ancien joueur de l’USM Alger Carolus (75e mn), s’est avérée trop tardive pour voir les insulaires égaliser. Ce sont au contraire les hommes de Zdravko Logarusic qui ont fait un break définitif par Yassir Mozamil (84e mn). 



Défaite sans conséquence mais…

Le Soudan rompt ainsi la malédiction en remportant sa première victoire à l’extérieur depuis 7ans dans ces qualifications.  Rappelons qu’au match aller, Madagascar s’est imposé sur ce même score de 3-1 au Soudan. Mais la défaite à domicile compromettra la première place du groupe B pour Madagascar. Une défaite qui a des dessous politiques. Déjà pollués par le problème de la fédération, les joueurs ne se sont pas pointés à Vontovorona, lieu prévu pour leur regroupement en se la coulant douce en ville après avoir amassé de l’argent auprès de politiciens candidats à l’élection présidentielle. Donc on peut dire que le problème de l’équipe malagasy est lié à l’indiscipline, et la grande victime demeure le peuple malagasy passionné par son équipe nationale. Mais le hic du problème c’est que personne ne  se sente responsable. Surtout l’Etat, qui escompte un bon résultat en mettant peu de moyen.  Vainqueur samedi en Guinée équatoriale (0-1), avec 13 points, le Sénégal s’empare seul des commandes du groupe et conforte sa position de leader du groupe A, Madagascar est deuxième avec 10 points.  La dernière journée de ces éliminatoires se jouera à Dakar pour Madagascar, le 22 mars prochain.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff