Notice: Undefined property: stdClass::$numOfComments in /var/www/clients/client5/web10/web/components/com_k2/views/item/view.html.php on line 264
Publié dans Sport

Football - Coupe de la CAF - L’entraineur d’Elgeco Plus remplacé par Auguste Raux

Publié le dimanche, 02 décembre 2018

Artisans de la qualification de l’équipe et auteurs de la victoire d’Elgeco Plus à la Coupe nationale, alors que ce club était déjà en détresse quelques jours avant la phase finale, les dirigeants de l’équipe  ont décidé de remplacer l’entraineur du club par Auguste Raux, l’entraineur de l’Uscafoot.  Jusqu’ici, aucune explication n’a émané des responsables sur ce changement. Mais des rumeurs disent que le coach n’a pas de diplôme d’entraineur licence C pour diriger l’équipe dans une compétition africaine. Elgeco Plus s’est envolée ce dimanche après- midi vers Malabo où aura lieu le match retour de la coupe de la CAF face à la Deportivo Unidad. Avec une délégation de plus de 20 personnes, les Oranges débarquent dans la capitale éthiopienne avant de rallier Malabo avec l’intention de conserver son acquis obtenu au match aller. Les hommes d’Alfred Andriamanampisoa entament dès le vendredi  matin  les préparatifs pour la rencontre retour de la coupe de la CAF, prévue   ce mercredi 5 décembre.

Quelques jours après l’éclatant succès d’Elgeco Plus  au match aller de la Coupe de la Confédération africaine (3-1 au stade municipal de Mahamasina), le bureau dirigeant du club s’active pour garantir les meilleures conditions à son équipe lors de son déplacement en Guinée Equatoriale, pour mettre toutes les chances de leur côté. Elgeco tente de franchir le deuxième tour  de la coupe de la CAF de son histoire après celles de 2014 et 2015. Les hommes de Bob et Rob ont fait un grand pas vers le deuxième tour. Il ne reste plus qu’à confirmer à l’extérieur pour signer le grand retour du club sur la scène continentale.
Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Antsampanana - 2 poids lourds prennent feu lors de terribles collisions
  • Révision contrats Jirama – Baisse du prix des carburants - Le Président Andry Rajoelina inflexible
  • Elections législatives - Proclamation des résultats de la CENI demain
  • Elections communales - Le mystificateur Ny Rado Rafalimanana de retour
  • Organisation médicale inter-entreprises de Toliara - Détournement d'un milliard d'ariary !
  • Députés officieux en prison - Un casse-tête…pour les citoyens
  • Président Andry Rajoelina - Première rencontre prometteuse avec Angela Merkel
  • Produits forestiers - Des mesures à prendre sur la RN44
  • Législatives - De nombreux nouveaux venus attendus à Tsimbazaza
  • Barea à la Coupe d'Afrique des Nations - 700 millions d'ariary du Président Andry Rajoelina

Editorial

  • Un siècle de combat
    L’Organisation internationale du travail (OIT) célèbre en cette année son centenaire d’existence. Créée en 1919, sous l’égide du Traité de Versailles (Paris), point d’orgue final de la Grande Guerre de 1914-1918, l’OIT ou l‘ILO (International Labor Organization), militait contre toute atteinte à la dignité de l’homme dans le cadre du travail décent.  Mise sur pied indépendamment de la naissance de la Société des Nations (SDN) raison pour laquelle elle avait pu surgir des décombres de cette ex-ONU, l’OIT n’a de cesse à réclamer durant ce siècle d’existence la justice sociale dans le monde du travail. Elle interpellait et continue à le faire les employeurs pour qu’au juste ces derniers respectent le minimum acceptable. Le Bureau international du travail (BIT), le secrétariat permanent de l’OIT, travaille d’arrache-pied pour créer un cadre de travail illustrant l’harmonie entre le travail et la dignité de l’homme. Une noble mission que le Bureau persiste et…

A bout portant

AutoDiff