Publié dans Sport

Softball - Tournoi International - Une grande première à Madagascar

Publié le mardi, 04 décembre 2018

Une discipline très en vogue dans la Grande île, le Softball attire de plus en plus de jeunes. A ne pas confondre avec le baseball, toutes deux d’orgine américaine. C’est un Français, le consultant Armand Varnat, qui a su faire du softball à Madagascar  d’atteindre aujourd’hui sa dimension nationale et internationale. Ce samedi 8 décembre, un tournoi international aura lieu sur le terrain de l’Esca Antanimena. C’est  une grande première pour  Madagascar d’accueillir une telle compétition d’envergure internationale. Car, le tournoi opposera les équipes de softball de la Capitale et celles US. Les rencontres se disputeront en « 7 innings » ou 1 heure. Entrée gratuite.

Le tournoi sera disputera en fastpitch ou « lancée rapide »,  l’une de ces catégories dans lesquelles les joueurs malgaches semblent avoir le plus gros potentiel. C’est en tout cas, l’avis d’Armand Varnat qui entend bien renforcer leur capacité en faisant venir à l’occasion des professionnels étrangers. L’objectif est de vulgariser la discipline. Rappelons-le que la présence du softball à Madagascar ne date pas d’hier. Cette discipline a été introduite par les Japonais et les Américains depuis les années 90 dans la Grande île. Aujourd’hui, on compte un dizaine de clubs dans la Capitale. Parmi les plus connus, Papango, Excel, Grizzly’s, le GS Team, Bara Vy, et entre autres Dahalo, Ony Softball Club. Dans ce sens, des échanges et des cours d’initiation ont déjà été entamés dans plusieurs écoles et instituts privés de la Capitale.

Le softball est l’une des disciplines les plus pratiquées au monde après le football. A Madagascar, la fédération a été fondée en 2017.

 Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Allégation de corruption à Ivato Explications peu convaincantes des douaniers
  • Domaine public - Le jardin d’Antaninarenina disparaitra à jamais !
  • Complicité avec les bandits - Des gendarmes placés sous MD
  • Kraoma - Le nouveau DG prend fonction
  • SIRAMA Nosy Be et Brickaville - Quid de la sécurisation des investissements !
  • Attaque de la chenille légionnaire - Antanetibe Mahazaza sur le qui-vive
  • Commune urbaine d’Antsirabe - Les employés décrètent la grève générale
  • Arrestations « musclées » de Rajaonah et Eddy « bois de rose » - Les Forces de l’ordre justifient leurs actions
  • Kidnapping à Tsaratanàna - Complicité de certains gendarmes ?
  • Décès de la jeune Andotiana - La Police française conclut à une mort par noyade

Editorial

  • Coudées franches.
    Réunie en séance privée dans la matinée du mercredi 13 février 2019, la Haute Cour Constitutionnelle (HCC) déclara conforme à la Constitution la loi 2019-001 autorisant le président de la République à légiférer en lieu et place du Parlement, et pour cela, dans un cadre bien déterminé pour  un temps limité. Rappel, le nouveau Chef d’Etat Rajoelina Andry Nirina, évitant tout risque d’un vide institutionnel pouvant bloquer les actions d’urgence du Gouvernement, soumit au Parlement une loi l’autorisant à légiférer par ordonnance en l’absence du parlement. Au final, les deux chambres ont voté la loi 2019-001 soumise par l’Exécutif. En effet, le 1 er février, l’Assemblée Nationale  l’adopta par une large majorité. Tandis que, le Sénat fit de même le 5 février. Ainsi, sollicitée par le président, pour le besoin du contrôle de constitutionnalité, la HCC décida la  conformité de la loi votée et prit le soin de délimiter le…

A bout portant

AutoDiff