Publié dans Sport

CAN Beach Soccer 2018 - Domination de Madagascar

Publié le dimanche, 09 décembre 2018

Après la victoire de l’Egypte contre le Maroc samedi dans le groupe A de la CAN Beach Soccer 2018, la Côte d’Ivoire et Madagascar  se sont affrontés hier dimanche dans l’autre match du groupe. Et ce sont les Malagasy qui sont sortis vainqueurs de cette rencontre en battant les Eléphants de plage sur le score de 4-3. Madagascar a fait l’essentiel  dès le début devant les Eléphants de plage de la Côte d’Ivoire, hier,  lors de son premier match à la Coupe d’Afrique des Nations de football de plage « Beach Soccer », qui se déroule actuellement en Egypte.

Les Malagasy ont dominé tout au long de la rencontre en menant au score sur la plage de la station balnéaire de Sharm El Sheik, Egypte. A preuve, ils ont réussi  à cadrer 11 tirs contre 7 pour les Eléphants.  Aucun corner n’a été enregistré sur la statistique de la rencontre. A l’issue de cette première victoire, les protégés de Solofo Tsiavahana, coach de l’équipe, montent en deuxième position du classement provisoire.

Madagascar (5e pays africain) se frottera contre l’Egypte, l’équipe n°1 africaine au niveau mondial,  pour son deuxième match ce jour. A rappeler  que les Egyptiens ont dominé le Maroc sur le score fleuve de 6 buts à 1 lors du match d’ouverture samedi.  Tandis que dans l’autre rencontre, les deux équipes vaincues, la Côte d’Ivoire et le Maroc s’affronteront.  Madagascar terminera les phases de groupe le mardi 11 décembre, face au Maroc, actuellement 4ème pays africain au classement du World Beach Soccer. On peut dire que les hommes de Solofo Tsiavahana ont quasiment mené tout au long de la partie. Champion d’Afrique de Beach Soccer 2015, et actuellement 5ème pays africain au classement du World Beach Soccer, Madagascar n’a pas pour autant dominé  la rencontre outre mesure.Quant au champion en titre, le Sénégal, il a dû aller jusqu’aux tirs au but samedi pour battre le Nigéria, 3ème nation africaine au classement du World Beach Soccer.

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Alain Ramaroson - Quel avenir politique pour lui 
  • Claudine Razaimamonjy - De nouveau devant la barre hier
  • Découverte de crânes humains à Toamasina - Les affirmations de la domestique s’avèrent fausses
  • Calendrier scolaire - Dérapage incontrôlé de la Société civile
  • Naufrage du cargo Viviano - Les passagers sains et saufs, les marchandises totalement perdues
  • Restriction budgétaire - Le Premier ministre recadre les sénateurs
  • Représentations extérieures de Madagascar - 18 postes d'ambassadeur, trois représentants permanents, trois consulats généraux  à pourvoir
  • Tagnamaro - Une belle économie pour la caisse publique
  • Politique Générale de l’Etat - Un milliard d’ariary pour chaque région
  • SPAT Toamasina - Le DG victime de dénigrements

La Une

Editorial

  • Ntsay, le maestro !
     Au fil des jours, des semaines et mois, Ntsay Christian se confirme de façon incontestée à son poste. Qui aurait cru que cet ancien haut fonctionnaire du Bureau international du Travail (BIT)  en poste à Antananarivo serait encore là où il est, au palais de la Primature à Mahazoarivo. Nommé le 4 juin 2018 en tant que Premier ministre de « consensus », ce natif du grand Nord, 58 ans révolus, à la surprise générale, maîtrise les arcanes de l’Administration. Normalement, prévu pour ne durer que le temps d’organiser l’élection présidentielle anticipée, Ntsay y reste toujours un an et deux mois après et contre toute attente son aura augmente imperturbablement en envergure. Le mouvement des « 73 députés pour le changement » en avril 2018 porta un coup fatal pour le régime HVM de Rajaonarimampianina Hery. Trop habitués à … taper contre tout mouvement de contestation, Rajao et ses acolytes commirent l’irréparable ce jour…

A bout portant

AutoDiff