Publié dans Sport

Perspective-Le grand rendez-vous de l’année 2019 - Football-La Coupe d’Afrique des Nations de football

Publié le mardi, 01 janvier 2019

Alors que la Confédération africaine de football (CAF) doit rendre son verdict définitif sur le nom du pays organisateur, qui sera connu le 9 janvier, plusieurs scénarios sont envisageables. Annulation, délocalisation, co-organisation ? Quoi qu’il en soit, ce sera un grand rendez-vous sportif pour le sport malagasy et notamment pour les Barea de Madagascar.  Après 49 ans de participation dans différentes phases éliminatoires, Madagascar a fait un grand exploit, une qualification historique au grand rendez-vous du football africain qui se jouera en été et en hiver, et sera élargi à 24 équipes contre 16 actuellement.

Une grande qualification méritée grâce aux efforts des joueurs et du capitaine de l’équipe nationale, Faneva Ima, qui a fait tout ce qui est dans son pouvoir pour convaincre les expatriés à renforcer les rangs de l’équipe nationale et qui est à la fois l’artisan du but de qualification contre la Guinée au match aller (1-0) à Malabo. Et cela sans oublier le coach Nicolas Dupuis, le maitre de cette qualification et la fédération malagasy de football qui ne lésinait pas sur les moyens pour permettre à l’équipe nationale à réaliser les rêves de tout un pays. Mais sans Ahmad, le président de la confédération africaine de football, qui a apporté une révolution dans la compétition qui verra désormais l’affrontement entre 24 équipes contre 16 sélections. Ainsi, la Coupe d'Afrique des nations (CAN), qui traditionnellement se disputait entre janvier et février, se jouera en été à partir de l'édition de 2019, du 15 juin au 13 juillet, a acté la CAF.

Avec la Mauritanie, Madagascar sera l’un des deux petits nouveaux à disputer la phase finale de  la CAN. Les deux victoires obtenues face à la Guinée équatoriale (1-0, 1-0) et le point pris à Antananarivo contre le Sénégal (2-2) ont largement suffi au bonheur des insulaires. Nicolas Dupuis, leur sélectionneur français, a permis à son équipe de progresser, comme son classement de 2017 (18e) l’avait déjà suggéré. Les Barea sont même devenus attractifs, puisque le défenseur de Lyon Jérémy Morel est venu les renforcer.

L’international malagasy confirme sa détermination à disputer le rendez-vous continental et à ne pas faire une simple figuration dans cette compétition du mois de juin. Autrement, prouver au monde entier que les Barea de Madagascar ne se sont pas qualifiés au hasard mais ils le méritent bien.

Jeux des Îles de l’Océan Indien 2019

 Après la 2e édition en 1985 et la 6e en 2003, la République de Maurice va accueillir la dixième édition des Jeux des îles de l’Océan Indien (JIOI), du 19 au 28 juillet 2019 d’après la décision du Conseil international des jeux (CIJ). Il est aussi bon de préciser que les JIOI demeurent un événement sportif, généralement organisé tous les quatre ans.

Cette dixième édition coïncide avec le 40e anniversaire de ces jeux, qui regroupe sept îles de l’océan Indien, soit Madagascar, Réunion, Seychelles, Maldives, Comores, Mayotte et Maurice. La 10e édition des Jeux des îles 2019 coïncidera avec les 40 années d’existence des jeux et pour l’occasion, une panoplie d’activités seront au programme, histoire de marquer le coup. Le Comité d’organisation des jeux des îles (COJI) met les bouchées doubles pour que le grand rendez-vous des sportifs de la région soit mémorable.

Quatorze disciplines ont été retenues pour ces jeux de 2019, à savoir l’athlétisme (incluant le handisport), le badminton, le basket-ball, la boxe, le cyclisme, le judo, le football, l’haltérophilie, la natation (incluant le handisport), le rugby à 7, le tennis de table, le volley-ball, le beach-volley et la voile. Madagascar s’est déjà préparé une année avant le grand rendez-vous en envoyant une centaine d’athlètes issus de cinq disciplines pour effectuer  un stage de 4 mois en Chine. A sept mois du rendez-vous, aucune liste de présélection n’a encore été dévoilée dans aucune discipline pour la Grande île mais les meilleurs athlètes 2018 rêvent déjà de se parer de l’équipe nationale dans ces jeux régionaux.   

Elias Fanomezantsoa

Fil infos

  • Naina Andriantsitohaina - Un mois passé à écouter les doléances des Tananariviens
  • Projet Tana-Masoandro - Tout a été fait dans les règles
  • PDG de JK Group et Sourcin Voyage - Jo Willy recherché pour abus de confiance et escroquerie
  • Echauffourées à Ambohitrimanjaka - Le gendarme blessé toujours entre la vie et la mort
  • Course à la Mairie d’Antananarivo - Ravalomanana infantilise le candidat du TIM
  • Andry Rajoelina à Antsirabe - Le Vakinankaratra se dote d’une université « manara – penitra »
  • Aviation - Air Austral, principale fossoyeuse d'Air Madagascar
  • Chaînes publiques nationales - Acquisition de nouveaux matériels
  • Emigration à Dubaï - 9 et 7 ans d'emprisonnement pour des frère et sœur
  • Désengorgement des prisons - Début des audiences foraines à partir du 21 octobre

La Une

Editorial

  • Chance exceptionnelle !
    La session exceptionnelle du Bac (général) débute ce jour mercredi et ce jusqu’au vendredi 25 octobre 2019. Un évènement inédit à Madagasikara depuis la chute de l’Amiral rouge en 199I. Suite à une vague de fuite de sujets des examens du Bac option « général », le Président  Rajoelina Andry Nirina décida d’organiser une session exceptionnelle sur toute l’étendue du territoire national, uniquement pour le Bac (général) et destinée seulement pour les recalés de la session normale. Pour cause, les fuites constatées dans plusieurs Centres d’écrit du pays durant les  sessions du 30 septembre au 4 octobre 2019 causèrent d’importantes perturbations qui, évidemment, provoquaient de graves préjudices  au bon déroulement des examens et portant atteinte à la sérénité des candidats.  C’est une décision juste et légitime de la part d’un dirigeant sensible au souci de son peuple et ce pour corriger les erreurs de certains « ennemis de la Nation ». Un acte délibéré…

A bout portant

AutoDiff