Publié dans Sport

Organisation décalée, sage décision de la CAF

Publié le mercredi, 09 janvier 2019

Le remous créé par le retrait au Cameroun de l’organisation de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 par la Confédération Africaine de Football (CAF) s’est finalement dispersé. Tout semble revenir dans l’ordre et suite à la décision de la CAF de décaler l’organisation déjà attribuée auparavant. Il s’agit entre autres de la CAN 2021 attribuée à la Côte d’Ivoire et celle de 2023 à la Guinée. Afin de ne pas créer de frustration inutile, le comité exécutif de la CAF a en effet décidé d’attribuer l’organisation de l’édition 2021 au Cameroun qui est actuellement prêt à 80% pour l’accueillir dans deux ans.

Etant donné que la Côte d’Ivoire n’est pas en mesure, pour l’instant, de remplir le cahier des charges pour héberger l’édition 2021, les Ivoiriens ont ainsi une marge de manœuvre pour rattraper le retard et pour être prêt à temps. Il en est de même pour la Guinée qui  a devant elle quatre bonnes années pour parfaire l’organisation de la CAN 2023.

Bien que le ton des autres ait monté, les principaux concernés ont déjà fait savoir d’une manière officielle leur adhésion à cette décision de la CAF. C’est le cas du Président de la République du Cameroun, Paul Bya, qui, à travers une lettre adressée au président de la CAF, Ahmad Ahmad, a donné son accord pour l’organisation de la CAN en 2021. En visite en début de semaine à Conakry  (Guinée), le président de la CAF a obtenu du président local, Alpha Condé, suite à leur rencontre au palais présidentiel Sekhoutourea, l’acceptation de ce dernier de la proposition de la CAF.

Alors que certains s’attendaient à un refus collectif, le président Ahmad Ahmad et le comité exécutif de la CAF sont parvenus à mettre dans leur rang le Cameroun et la Guinée. Reste pour l’instance dirigeante du football africain de convaincre la Côte d’Ivoire pour que tout soit dans l’ordre avant le coup d’envoi de la CAN 2019, organisée finalement par l’Egypte. Ce sera chose faite bientôt après la visite que compte réaliser le président Ahmad Ahmad dans la capitale ivoirienne d’ici peu. En somme, une grosse épine enlevée du pied de la CAF.

Rata

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés
  • Ambilobe - Deux attaques à main armée en l’espace de 24 h
  • Réhabilitation de Notre-Dame de Paris - Un élan de solidarité à copier !
  • Elections municipales 2019 - Antananarivo à la recherche de la perle rare !
  • Tensions entre HVM au Sénat - 35 sénateurs signent une demande de session extraordinaire
  • Faux diplômes - Le directeur régional de la pêche de Mahajanga sous Md
  • Evacuation sanitaire d’une prisonnière - Le BIANCO et le PAC saisis de l’affaire
  • Forêt de Vohibola - « Nous étions purement et simplement kidnappés », dixit des Tangalamena

La Une

Editorial

  • Le chemin du filet
    Les grandes formations européennes de football s'affrontent, en ce moment, dans les phases éliminatoires des coupes tant au niveau national qu'européen. En France, les équipes de la Ligue 1 disputent à mort les meilleures places pour  la fameuse et légendaire Coupe de France. Et on y va de grosse surprise à la débâcle. Quand un PSG se fait étriller par 5 buts à 1 par une « équipe de province » Lille, il y a de quoi s'étonner ! En Europe, à l'UEFA, les âpres matches éliminatoires  comptant pour le championnat européen battent leur plein et arrivent à leur terme. En général, la hiérarchie est respectée. Les grandes équipes comme les Barça ou les Ajax trouvent toujours l'opportunité de faufiler pour se frayer un itinéraire vers le chemin du filet.

A bout portant

AutoDiff