Publié dans Sport

Basketball-Afroleague - Le CosPN veut changer l’histoire du basket malagasy

Publié le vendredi, 01 février 2019

Le 15 février prochain, le Club Omnisports de la Police nationale (CosPN) section basketball affrontera le club Petro Athletic d’Angola, pour le compte de la première étape « found 16 » de l’Afroleague. Un  sommet continental pour les clubs  qui se déroulera au palais des Sports de Mahamasina, du 15 au 17 février.Les joueurs et staff se sont préparés ‘‘durement’’  tant physiquement, mentalement et au niveau organisationnel, en vue de cette compétition continentale. Les dirigeants ont remis officiellement le maillot du club aux deux nouveaux joueurs « Guest-Players », qui viennent de renforcer l’équipe. Il s’agit  du français de 32ans, Alpha Touré 2m05 pour 110 et l’Egyptien Mohamed Mzoughi, 21ans.

Le contrôleur général de la Police nationale,  José Andrianasolo Rajaonarison, également  directeur des Ressources humaines du ministère de la Sécurité publique, qui a représenté ledit ministère à la cérémonie de remise de maillots. L’on y a noté aussi la présence du président de la Fédération malagasy de basketball, Jean Michel Ramarason. La Police nationale a fait appel à ces deux joueurs afin de renforcer l’équipe pour ainsi manifester sa volonté de voir celle-ci  aller plus loin dans cette compétition.

A noter que Alpha a été déjà champion national 2, national 1 et national 3 avec un club de Boulogne sur Mer dans le nord de la France.

« Le CosPN est une équipe qui a une belle structure. J’ai déjà joué dans beaucoup de pays en Europe mais je trouve le niveau très bon. Franchement, je ne vais pas dire que je suis étonné du niveau mais c’est normal pour une équipe africaine et c’est normal également du fait qu’on va affronter l’Angola, l’Egypte et le club du Congo qui sont également de très grosses pointures du basket. Mais je crois qu’avec l’équipe et les entraînements avec le coach, il n’y a pas de souci à faire. Je ne dis pas qu’on va gagner, mais on a les armes égales pour se défendre », avance le joueur français d’origine sénégalaise, hier lors de la remise de maillots. Il est en contrat avec le club jusqu’à fin février et on verra la suite d’après ses propos.

« L’Espoir, il est de 100% puisqu’ on a travaillé dur. On a eu la chance d’accueillir  cette compétition à Madagascar. Donc l’idée c’est d’aller au bout de cette compétition, d’arracher nos trois victoires si on peut. Au minimum deux pour se qualifier pour le top8. Elite. L’idée de renforcer l’équipe, c’est vraiment de pouvoir jouer contre de très grands joueurs en Afrique puisqu’on n’a pas forcément l’occasion d’en voir à Madagascar. Mais ensuite c’est de pouvoir développer le jeu malagasy puisqu’on est sur une base de jeu très rapide, très vivant. Et que pour contrer les joueurs 2m21 Egyptien, on a besoin d’intérieur costaud et grand pour prendre le rebond. Ensuite, nous pouvons développer notre propre jeu », avance le coach.

Le CosPN évoluera dans le groupe D avec le Petro Athletic de Luanda Angola, le Smouah SC d’Egypte, et le BC Mazembe de la RD Congo durant les trois jours de compétition.

Elias Fanomezantsoa

Laissez un commentaire

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*).
Le code HTML n'est pas autorisé.

Fil infos

  • Week-end de Pâques - 1 mort, plus de 80 consultations
  • Port et détention illégale d’armes - Arrestation d’une ancienne députée
  • Couple présidentiel à Antanifotsy - Une fête pascale sous le signe de la générosité et de la simplicité !
  • Toamasina - 40 kg d’héroïne saisis sur la route nationale 5
  • Décentralisation effective et suppression du Sénat - Andry Rajoelina demande l’avis du peuple
  • Ville de Toamasina - A la merci des émanations gazeuses suffocantes
  • Concours ENMG - D'autres têtes risquent de tomber
  • Nosy Be - La décision de la Justice bafouée par des autorités
  • Gestion et recensement du personnel de l'Etat - Ultimatum d'un mois pour tous les ministres
  • Algoculture - Des bénéfices souvent négligés

La Une

Editorial

  • Retour sur terre
    La petite semaine de ferveur de Pâques prend déjà fin. Après avoir été « dans les nuages », on redescend sur terre. Les choses sérieuses attendent. Malgré que les célébrations des fêtes de Pâques n’atteignent pas le degré d’exultation de celles de Noël, elles ont quand même réussi à remplir leur contrat. Eglises et temples ont été pris d’assaut et les … affaires des commerçants, tout gabarit confondu, n’en déméritent pas. Normalement, les réjouissances de Pâques devraient revêtir une importance capitale parmi les chrétiens du fait qu’elles sont les seules fêtes inscrites et recommandées par Dieu dans les Saintes Ecritures judéo-chrétiennes ou la Bible. Les seuls « Jours de réjouissances » où chrétiens et juifs (judaïsme) célèbrent ensemble, à leur manière chacun, ces « andro firavoravoana ». Par contre, les célébrations de Noël, telles qu’on assiste dans les temples et églises, sont pour la plupart de pures inventions dans l’imaginaire des hommes. La Bible n’a jamais…

A bout portant

AutoDiff